Les membres du Parti Travailliste (PTr) ont tenu une conférence de presse à la Government House ce vendredi, lors de laquelle Shakeel Mohamed a pointé du doigt le « clan Jugnauth » qui, selon lui, est « un danger pour la population ».

Faisant référence à la Commission d’enquête sur la drogue présidée par Maurice Rault, en 1986, après l’arrestation de quatre membres du gouvernement avec de l’heroïne à Amsterdam, Shakeel Mohamed a affirmé :

« Ce sont les mêmes acteurs et actrices sur la même scène ».

Car à cet époque, a-t-il souligné, « Maya Hanoomanjee avait attribué les passeports à ces quatre individus sous les instructions de sir Anerood Jugnauth ».

Pour le chef de file des rouges, ce n’est pas une coïncidence que ces même protagonistes réapparaissent dans le rapport de Lam Shang Leen. « Zot pe tourn lapopilasion an bourik », a-t-il estimé.

Commentant l’affaire Sesungkur, Shakeel Mohamed a lancé un défi au Premier ministre Pravind Jugnauth d’expliquer « pourquoi il n’y a jamais eu de la présomption d’innocence dans les cas de Soodhun, Yerrigadoo, Dayal, Tarolah, Teeluckdharry ou même pour Roubina Jadoo-Jaunboccus ».

Il dit ne pas comprendre pourquoi Sudhir Sesungkur n’a pas été inquiété jusqu’ici.

En conclusion de sa conférence de presse, Shakeel Mohamed a lancé à l’égard de Pravind Jugnauth : « Lapopilasion per ou kouma enn Premie minis ».