Le Foreign Office Minister (UK) conteste encore le recours à la CIJ par les Nations unies et parle de « misuse of powers which sets a dangerous precedent for other bilateral disputes ». Port-Louis entame un nouveau round de consultations politiques et diplomatiques en vue d’une nouvelle résolution à l’AG de l’ONU. Face à l’injonction…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In