La double suspension de Nishal Teeha (12 semaines) et les autres sanctions infligées par les commissaires à l’issue de la quatrième journée n’ont visiblement pas été assez dissuasives pour les jockeys en action au Champ de Mars samedi dernier. Quatre jockeys ont été suspendus à l’issue de cette journée. Vikram Sola a été le plus lourdement sanctionné avec une mise à pied de cinq semaines après qu’il eut été trouvé coupable ne pas avoir piloté Lake Geneva à la satisfaction des Racing Stewards pour avoir, sans raison apparente, over-restrained sa monture, offrant ainsi un soft lead au futur gagnant, le très joué Captain Magpie.
Il fut reproché à Vikram Sola d’avoir, après un bon départ, sans raison évidente, excessivement ramené Lake Geneva jusqu’aux 1250m, permettant à Captain Magpie de s’emparer facilement de la position tête et corde. Cette manoeuvre eut aussi pour effet de gêner Elusive Love. Simon Jones, l’entraîneur de Lake Geneva, a expliqué que les instructions étaient de prendre un bon départ et de se placer sur les barres derrière Captain Magpie et Elusive Love, qu’il considérait comme les plus rapides du lot, et d’attendre les derniers 400m pour lui faire faire l’effort vu que le parcours du jour était, selon lui, un peu long pour les réelles aptitudes de son coursier. Il a toutefois concédé que Sola aurait pu laisser sa monture s’étendre un peu plus afin de faire travailler le leader ou encore de ne pas se battre avec son cheval. Sola plaida coupable sous le Rule 160 A (i) pour ne pas avoir monté à la satisfaction des RS et a été suspendu pour cinq journées, de la sixième à la dixième. Il a signifié son intention de faire appel.
Noel Callow est aussi passé à la trappe. L’Australien, qui pilotait Double Dash dans l’épreuve d’ouverture, fut trouvé coupable d’avoir gêné Obligation aux 1300m lorsqu’il s’est rabattu devant lui alors qu’il n’y avait pas suffisamment d’espace pour le faire. Il a été suspendu pour les journées du 30 avril et du 7 mai. Callow plaida coupable pour la même faute dans la deuxième épreuve où il pilotait Triad Of Fortune. La même sanction lui fut infligée, mais il purgera les deux suspensions concurrement. En vertu des directives de la GRA, mention sera faite de quatre semaines de suspension dans son dossier.
Kevin Ghunowa, qui revenait d’une mise à pied de deux journées pour interférence sur Blizzard Of Ozz, a été sanctionné à nouveau pour careless riding. L’incident se produisit alors qu’il pilotait Storm Dancer dans la cinquième épreuve. Ghunowa fut mis devant ses responsabilités pour s’être rabattu un peu trop vite après le premier passage du but, gênant Greys Inn Control. Durant l’enquête, Mansour a intercédé en faveur de Ghunowa, qui a insisté sur le changement de pied de sa monture pour se défendre, mais le Mauricien a finalement plaidé coupable de monte négligente. Etant donné que Ghunowa avait déjà été sanctionné dans le passé pour interférence (5 fois en 2015 et 1 fois en 2016), les commissaires lui ont infligé deux semaines de suspension. Il a le droit de différer sa suspension.
Mansour à l’amende
Les Racing Stewards enquêtèrent sur un autre incident entre ces deux chevaux, à 100m du but, mais cette fois c’est Donavan Mansour qui fut pointé du doigt. Il fut établi que Greys Inn Control versa à l’intérieur à partir du poteau des 200m et qu’il traversa assez brusquement devant Storm Dancer avant de trouver un appui sur les barres. Ghunowa rendit en quelque sorte l’ascenseur à Mansour en indiquant qu’il n’avait jamais cessé de monter son cheval. Le Sud-Africain reconnut qu’il aurait pu attendre une foulée de plus avant de permettre à sa monture de changer de trajectoire. Il plaida coupable sous le rule 161 A (d) pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires afin de s’assurer que sa monture ne traversât pas devant un autre cheval alors qu’il était pas suffisamment clear. Comme il en était première offence sous ce règlement, qui diffère légèrement du règlement 161 A (e) sous lequel il aurait été sanctionné d’une mise à pied, il écopa d’une amende de Rs 25 000.
Rye Joorawon plaida également coupable d’interférence sous le Rule 160 A (e) pour avoir gêné Roman Express en se rabattant à la corde sur Billy Bojangles aux 1300m dans la deuxième épreuve. Il écopa de deux semaines de suspension, mais vu son record — il n’a pas été sanctionné sous ce règlement pour plus de 35 montes —, sa sentence à été revue à une semaine, soit pour la journée du 30 avril mais qu’il purgera lors de la septième car il a été approché pour piloter la doublure de l’entraînement Rousset dans la Duchesse.
La course de Young Royal fut également passée à la loupe par les RS samedi. Ces derniers voulaient surtout connaître la raison pour laquelle Sooful n’a pas insisté pour conserver l’avantage de la corde face à Tornado Man alors que le cheval de Raj Ramdin n’a gagné que lorsqu’il a dicté le train. Après avoir écouté les parties concernées, les RS ont décidé de ne pas aller de l’avant tout en informant Sooful de ramener plus souplement sa monture à l’avenir.
Dinesh Sooful participa à trois autres enquêtes mardi matin. La première concernait son manque d’initiative sur Tube Wave dans la descente alors que ce dernier paraissait capable d’améliorer sa position et de compliquer la tâche du favori, Greys Inn Control. Ricky Maingard a défendu Sooful en évoquant le passé de ce cheval — il a aussi cité une course avec Robbie Burke où il s’était effondré après avoir démarré aux 700m, mais on n’a pu retracer cette épreuve — qui démontre qu’il préfère courir caché. Après avoir écouté les explications du jockey et de l’entraîneur, qui a souligné la similitude de la course avec Captain Magpie où on l’aurait « laissé prendre le commandement », les commissaires ont décidé de ne pas aller de l’avant.
Le handling de Starspangledbanner a également suscité des interrogations des commissaires. Ils voulaient surtout savoir pourquoi Sooful a repris sa monture lorsque Triad Of Fortune se rabattit à la corde même s’il était en mesure de prendre le commandement à ce moment de la course. Raj Ramdin a expliqué qu’il avait demandé à son jockey d’essayer de se placer derrière le meneur éventuel, ce cheval s’étant montré plus efficace jusqu’ici dans cette position. Il a aussi fait ressortir que s’il avait décidé de changer de tactique, il allait au préalable en informer les commissaires. Ces derniers ont décidé de ne pas aller plus loin dans leur enquête.
Dinesh Sooful était aussi appelé tout comme Vinay Naiko et Kevin Ghunowa au sujet d’un incident intervenu dans la ligne droite finale de l’épreuve de clôture. Cette fois encore, les RS ne sont pas allés de l’avant, considérant que c’était un racing incident. Dans cette même course, Derreck David, qui pilotait Canadian Dollar, fut appelé à s’expliquer sur un incident intervenu aux environs des 1100m lorsqu’il incommoda Vigilante. Le Sud-Africain dira qu’il choisit de diriger sa monture à l’intérieur vu que Gris Cheval ralentissait devant lui après avoir été repris par son cavalier, ajoutant qu’il pensait qu’il était clear enough de Vigilante. David fut sévèrement réprimandé par les commissaires sous le Rule 160 A (e).