Deux des jockeys sanctionnés à l’issue de la 13e journée devront observer une mise à pied. Ravi Kumar Vaibhav, le nouveau cavalier de Shyam Hurchund, a été trouvé coupable de n’avoir pas monté à la satisfaction des Racing Stewards. Il sera absent pendant deux journées. Quant à Kevin Ghunowa, il a été pénalisé pour négligence et manquera une journée de compétition.
Des jockeys avaient été appelés en compagnie de leur entraîneur respectif avant la troisième épreuve. Il nous revient que les Racing Stewards avaient eu vent que certains ne seraient pas des « tryers ». Ainsi, les RS ont pu savoir à l’avance quelles étaient les instructions qui avaient été formulées aux jockeys concernés. L’un d’eux était Ravi Kumar Vaibhav, qui était en selle sur Zen Master. À l’issue de la course, les RS ont enquêté sur le handling du cheval. En ce qui concerne les ordres, l’entraîneur du cheval avait demandé à son jockey d’insister pour le commandement dans les premiers 15m de la course. Mais si jamais un autre adversaire se montrait plus rapide, de s’asseoir en deuxième position.
L’interrogation concernait la partie de la course entre les 1200 et les 900m. Le film a démontré que Zen Master est resté en position one off, alors qu’il y avait de la place pour que son jockey le dirige plus proche de la lice. Ravi Kumar Vaibhav a déclaré qu’il n’avait pas remarqué l’espace qui existait entre son cheval et le troisième. Il a ajouté qu’il avait entendu des cris derrière lui et il appréhendait une interférence et a préféré camper sur sa position.
À une question des RS, Shyam Hurchund a répondu qu’il trouvait que son jockey aurait pu prendre position derrière le meneur Pajama Party. Aussi, après avoir revu le film de la course, Ravi Kumar Vaibhav a accepté qu’il avait commis une erreur. Il a toutefois tenu à souligner qu’il n’a à aucun moment « chased the leader » et que lorsque ce dernier a ralenti, il en a fait de même. Les Racing Stewards ont été d’avis que, de par la décision de Ravi Kumar Vaibhav de rester à l’extérieur, son cheval avait parcouru plus de terrain et il a été sanctionné en conséquence.
Remerciements à Imran Chisty !
Cette épreuve a été remportée par Avail, monté par le compatriote de Ravi Kumar Vaibhav. Les mauvaises langues n’ont pas tardé à réagir pour avancer que ce dernier avait « travaillé » en faveur d’Imran Chisty. Toutefois, le film de la course ne le démontre pas. Mais toujours est-il que lors de l’entretien que Ravi Kumar Vaibhav avait accordé au MTC, il avait tenu à remercier Imran Chisty pour l’avoir aidé « à avoir son job ». On ne comprend pas vraiment ce remerciement, dans le sens où la demande en faveur de Ravi Kumar Vaibhav est intervenue bien avant celle d’Imran Chisty et avait été acceptée avant que Patrick Merven ne montre un intérêt pour ce dernier.
Kevin Ghunowa, lui, a été sanctionné en deux occasions au cours d’une même épreuve, la quatrième course. En selle sur Navistar avec lequel il a déjà connu le succès en deux occasions, il a négligemment laissé son cheval aller en direction des barres intérieures aux 1200m, forçant Beluga à ralentir pour éviter de monter sur ses postérieurs. Mr Bond devait aussi être incommodé dans cette action car il était proche de Beluga. Il a été suspendu pour cette faute. Pour sa seconde incartade, il s’est retrouvé avec une amende de Rs 20 000. Les Racing Stewards lui ont reproché d’avoir trop repris sa monture une fois que celle-ci s’était retrouvée en tête. De par sa faute, Beluga et Mr Bond se sont montrés ardents et ont dû être repris par leur cavalier respectif.
Imran Chisty a également été pénalisé pour une faute d’interférence. Il a accepté ses torts dans la gêne subie par Entree, alors qu’il était associé à Down Under. La faute a été commise aux 600m, quand Down Under s’est rapproché de la tête de la course. L’Indien a laissé son cheval aller vers l’intérieur, alors qu’Entree était juste derrière lui. Brandon Lerena a dû, par conséquent, reprendre son cheval et s’est laissé quelque peu emporté suite à la faute commise à son encontre.
Mardi matin, les Racing Stewards ont enquêté sur la monte de Declarator, piloté par Rye Joorawon. Les RS voulaient connaître les raisons pour lesquelles le cheval est resté en épaisseur durant la course. Les instructions étaient d’essayer de contourner le handicap de sa mauvaise ligne et de se placer dans le groupe de tête. Rye Joorawon devait dire qu’il avait remarqué que Chap Trap était plus facile que sa monture et qu’il a préféré ne pas insister pour essayer de prendre la direction des opérations. Quant à l’option de reprendre sa monture et la placer plus en retrait, il en a été incapable vu qu’il n’y avait pas assez d’espace.
L’assistant-entraîneur Subiraj Gujadhur n’a rien trouvé à redire sur la monte de Declarator avant de lâcher : « We were caught wide, that’s all. » Les explications de Rye Joorawon ont été acceptées et aucune suite n’a été donnée à l’enquête.