C’est lors d’une rencontre au Lux* Belle-Mare en compagnie d’autres Instagramers qu’Anoushka Aodorah a fait forte impression. Cette jeune femme passionnée de cuisine a trouvé la belle astuce. Mettre sur son blog des mets issus de notre terroir local avec une approche plus tactile qui émerveille. Le Foodstyling qu’elle poste sous le pseudonyme de Peachytales.com est présent sur les réseaux facebook, twitter et instagram. Un régal pour les yeux.
Anoushka Aodorah âgée de 27 ans n’est pas encore une auteure de livre de recettes à succès mais son blog est une invite à la gourmandise. Elle aime bien travailler avec des plats mauriciens comme les beignets d’arouille qu’elle revisite à sa manière, le curry de poisson aux aubergines… Ce qu’elle recherche avant tout c’est de mettre de la nouveauté dans les assiettes en mettant en exergue ce parfait brassage de notre île plurielle. Anoushka Aodorah a aussi restitué dans chacun de ses plats cette saveur qui symbolise notre terroir mauricien. De la cuisine de maman ou de grand-mère, Anoushka puise ses sources. Pétillante de vie et ayant toujours des idées, elle souhaite que son blog attire plus de visiteurs. Son atout : miser sur la diversité qu’offre la cuisine mauricienne. Elle rassemble tous les ingrédients compose sa table de matière qui consiste à chercher l’angle idéal pour la photo. C’est à travers une fusion de mets variés disposés en vrai travail d’artiste que la création culinaire d’Anoushka Aodorah attire le regard. Chaque plat conte une histoire, celui d’une émotion culinaire basée sur l’instantané. « J’ose les mélanges et la disposition des couleurs qui caractèrise chaque ingrédient. » Peachytales, son nom d’emprunt, a été choisi parce qu’il évoque un fruit avec une belle couleur dorée. Cela symbolise bien sa personnalité car Anoushka aime proposer une cuisine dont la présentation se doit être comme un nectar. Elle mise beaucoup sur le goût, la texture et la finesse.
Autre particularité de cette jeune femme est le partage. « Instamgram et Facebook sont des réseaux qui permettent d’avoir une grande visibilité du produit. Quand je dispose un plat d’ourite sur la table, je pense d’abord à l’art. Car avant d’être consommé, chaque plat est une oeuvre qui sert de support pour les photos, c’est cela le concept du foodstyling. » Des goûts, des senteurs d’une cuisine olfactive qui flatte les papilles et fait voyager les gens c’est sur cet aspect visuel qu’Anoushka a décidé de se faire connaître. Rien que pour la photo postée sur la disposition d’un plat d’ourite, elle a reçu 3 000 likes. « Les couleurs qui se trouvent dans nos assiettes, c’est déjà une signature artistique pour un foodstyle lover. » Anoushka souhaite que des hôtels se mettent en contact avec elles pour réaliser leur page de cuisine.