Animant une conférence de presse vendredi, le président de la State & Other Employees Union, Radhakrishna Sadien, a entre autres, plaidé pour que la compensation salariale pour 2016 soit payée aux fonctionnaires au-delà des salaires révisés du PRB 2016.
« D’une part le rapport du PRB devait être publié en octobre 2015. D’autre part, la compensation salariale a été discutée et octroyée après des rondes de négociations avec le gouvernement. Nous avons appris que le gouvernement se propose de payer les salaires révisés selon le Rapport du PRB 2016, qui comprend la compensation salariale pour l’année 2016. En fait, le PRB a pris en compte les gross salaries au 31 décembre 2015, incluant les extra-remunerations jusqu’à 2015, ignorant la compensation salariale pour 2016 dans les salaires révisés. Nous maintenons que la compensation salariale 2016 doit être payée à tous les fonctionnaires over and above les salaires révisés du PRB 2016 », a argué Radhakrishna Sadien.
De même, le président de la SEF réclame que les fonctionnaires ne soient pas liés irrévocablement par l’Option Form, parce qu’il y aura un Errors, Omission and Clarification Report qui devra être publié d’ici décembre 2016. La signature de cette Option Form par un fonctionnaire signifie son acceptation irrévocable des termes et conditions recommandées par le PRB. « Dans un esprit d’équité et de justice naturelle, aucun fonctionnaire ne doit être irrévocablement lié avant d’avoir pris connaissance des futures recommandations qui seront faites par l’Addendum Report », soutient-il.
Par ailleurs, en ce qu’il s’agit de la grade to grade promotion, le président de la SEF déplore que le PRB ait recommandé que la date de prise de fonction pour un poste vacant soit considérée à partir de celle où la promotion prend effet, c’est-à-dire, avec une augmentation de salaire. « C’est injuste, car il y a toujours un délai administratif entre le moment où le poste est déclaré vacant et le moment où il est rempli, avec toujours quelqu’un qui entre-temps assume l’intérim. Ce retard administratif ne doit nullement pénaliser un employé. Nous réclamons par conséquent que la date of vacancy (date à partir de laquelle le poste est déclaré vacant) soit utilisée, comme dans le passé, comme date de la prise de fonction pour la grade to grade promotion », martèle-t-il.
Autre point de désaccord de la SEF : les Incremental credits comme incitations pour l’amélioration des qualifications. Radhakrishna Sadien déplore que le PRB ait aboli les augmentations de salaires (increments) pour l’amélioration des qualifications, pénalisant ainsi ceux qui ont pris l’initiative de se parfaire. « Cela va à l’encontre de la politique du gouvernement de vouloir une fonction publique moderne, innovante et performante, parce que cela démotivera les fonctionnaires à vouloir rehausser leurs qualifications. Il n’y a aucune incidence sur leur perspective de promotion et de carrière. Au lieu de promouvoir une culture d’apprentissage et d’innovation dans la fonction publique pour le bénéfice du pays et des Mauriciens, le PRB fait le contraire », se désole le syndicaliste.