Alors que le taekwondo prend graduellement de l’essor aux Seychelles, une délégation de l’archipel se trouve actuellement en stage à Maurice. Conduite par Danny Emmanuel, président de la fédération depuis juillet de l’année dernière, cette délégation comprend les combattants Barry Emmanuel, Martin Cedras et Jordan Simara. Ces combattants seront en action demain matin au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas dans le cadre d’un tournoi organisé par le comité régional de Vacoas-Phoenix sous l’égide de l’Association mauricienne de taekwondo.
« Cette compétition nous permettra de mieux nous aguerrir et de gagner en expérience. D’autant que notre objectif demeure d’atteindre à l’avenir un niveau fort appréciable », affirme Danny Emmanuel. Ce dernier, qui a pris le témoin à Jossy Canaya, premier président de cette fédération, se réjouit du nombre actuel de pratiquants, soit 70 qui évoluent dans les clubs d’Anse Boileau et de Grande Anse. La compétition de demain constituera donc un test intéressant, surtout avec la présence de plus de cent participants mauriciens engagés en combats et en poomsae.
Il faut savoir que les premiers jalons avaient été posés par l’instructeur national mauricien, Mario Hung Wai Wing, en 1992. Au cours de cette même année devait se tenir le premier championnat de l’océan Indien auquel devaient participer le Seychellois Sinon, un Malgache, dix-huit Réunionnais et des Mauriciens. Toutefois, aucun suivi n’avait été effectué, et ce n’est que deux ans de cela qu’un groupe de quinze combattants de l’archipel se sont retrouvées en stage à Maurice.
Avec l’institution de la fédération, une demande d’affiliation avait été effectuée auprès de la fédération internationale. Dans un premier temps, une affiliation provisoire avait été accordée, avant que l’affiliation officielle devienne réalité l’année dernière. Il est à noter qu’au niveau des îles de l’océan Indien, les Comores ont également obtenu leur affiliation l’année dernière.