Cette année, Jake Lam a passé 20 semaines en déplacement pour jouer des tournois, le tout aux frais de ses parents uniquement. Sans bénéficier d’aucune remise sur les billets d’avion, par exemple, comme c’était le cas auparavant.

Et ce, même quand il représentait son pays dans les tournois continentaux. Élève au Collège du St Esprit, il a dû aussi s’appliquer seul pour rattraper ses cours. Une situation assez compliquée qui préoccupe non seulement son entourage, mais encore le directeur technique national, le Français Ludovic Louis.

« Cinq moins sans école, c’est beaucoup, sans compter tous ses déplacements. C’est dommage de ne plus pouvoir compter sur les remises que les sportifs pouvaient autrefois obtenir sur les billets d’avion. Il faut trouver une solution… », s’alarme-t-il.