Le tennis de table sera en fête le mois prochain avec deux compétitions qui s’annoncent grandioses au Centre National de la discipline à Beau-Bassin. La première est le World Junior Circuit (3-7 avril) qui précédera les Championnats d’Afrique Jeunes (8-12 avril). Ces derniers serviront de qualification en vue du World Cadet Challenge et des Championnats du Monde Juniors. Le prize money sera de 3200 USD (US Dollars) pour le WJC et de 5600 USD pour les Championnats d’Afrique Cadet/Juniors qui seront attribués aux vainqueurs.
C’est lors d’un point de presse au siège du Comité Olympique Mauricien (COM) à Port-Louis que l’Association Mauricienne de Tennis de Table (AMTT) a présenté les deux principaux sponsors de l’évènement, à savoir Huawei et BAI. Ashita Beenessreesingh, présidente de la fédération, a tenu à les remercier pour cette belle initiative. « C’est grâce au sponsor que nous avons pu mettre sur pied un tel évènement. Ce sera l’occasion de voir à l’oeuvre les pongistes qui ont fait d’énormes progrès.Ils  auront ainsi l’occasion de se frotter aux meilleurs. Nos jeunes pongistes, surtout ceux du projet Baby Ping Elite, se mesureront à la crème mondiale de la discipline « , souligne notre interlocutrice.
Rajessen Desscann, entraîneur national, a pour sa part fait ressortir que les Championnats d’Afrique Jeunes serviront de qualification pour le World Cadet Challenge et les Championnats du Monde Juniors. « C’est une aubaine pour nos jeunes pongistes. Nous aurons droit, je vous l’assure à du beau spectacle. Ils seront plus de 100 pongistes à s’affronter pendant les deux compétitions. Ils seront alignés dans trois catégories pour le World Junior Circuit et deux pour les Championnats d’Afrique », indique-t-il. Ce dernier poursuit, « Seuls les cadets et les juniors seront concernés par les Championnats d’Afrique. Un tournoi mini-cadet sera également à l’ordre du jour ».
À noter que le World Junior Circuit comprendra les épreuves suivantes : simple hommes & dames, double hommes & dames et mixte dans chacune des catégories. « C’est pour cette raison que nous avons 22 pongistes qui prendront part à la compétition afin de leur permettre de jouer le maximum de matches. Ils ont hâte de faire leurs preuves car ils en sortiront définitivement grandis de cette expérience des plus enrichissantes », affirme Rajessen Desscann. L’innovation sera bien évidemment l’introduction des balles en plastique, plus lourdes que la celluloïde. « C’est sur les recommandations de l’International Table-Tennis Federation (ITTF). Avec les balles en plastique, il y  aura beaucoup plus d’échanges et le spectacle sera encore plus attrayant. 700 balles ont déjà été reçues pour la compétition », fait ressortir le Directeur Technique Fédéral (DTF), Patrick Sahajasein.
Pas visibles au premier coup d’oeil, les caractéristiques de ces nouvelles balles diffèrent. Elles sont légèrement plus grosses et plus lourdes. Leur rebond est un peu plus haut aussi. Dans le jeu, cela nécessitera forcément quelques ajustements techniques. À titre d’information, il faudra « porter » un peu plus la balle avec la raquette. Mais avec la pratique, les pongistes s’y habitueront. Shao Jie (Jason) de Huawei Technologies est d’avis que ce rendez-vous sera exceptionnel à tout point de vue. « Nous privilégions la qualité au sein de Huawei et je suis persuadé que nous avons fait une bonne affaire en nous associant à ces compétitions ». Même son de cloche du côté de Nicolas Ricard de la BAI. « Nous avons toujours soutenu le sport parce que nous partageons les mêmes valeurs à savoir le respect, l’esprit de compétition et l’envie de se surpasser. Ce sont là des facteurs primordiaux pour atteindre le succès et être productif. Le tennis de table est un sport passionnant alliant à la fois, dextérité, finesse et force. Le talent ne suffit pas et il faut impérativement avoir un mental de fer pour s’imposer. C’est ce que nous prônons au sein de notre compagnie », a-t-il  précisé.
Le Suédois Pontus Dyrefors est actuellement à Maurice pour animer des sessions d’entraînement avec nos jeunes pongistes. Parmi les grosses nations, nous retrouvons le Japon représenté par Hirano Miu (no 5 mondial), la Suède, l’Égypte, la Tunisie et le Nigeria.