Les plus jeunes pongistes seront les vedettes des vacances scolaires. Après une année qu’on pourrait qualifier de faste pour la sélection nationale, l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) veut faire de la place pour ses plus jeunes joueurs. Durant le mois de novembre, les initiés du Baby Ping (Raquette de Bronze et d’Argent) vivront au rythme des séances d’entraînement.
Depuis hier, les plus jeunes sont à l’entraînement au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin. La structure Baby Ping, qui a commencé il y a un an, a déjà produit ses premiers champions, comme le rappelle Rajessen Desscann, un des initiateurs du projet avec Patrick Sahajasein. « Nous avons vu les Harsha Hauzaree, Élodie Ho Wan Kau, Pratma Jalim émerger de cette structure et devenir championnes ou vice-championnes de Maurice. »
Après avoir obtenu leur diplôme de Raquette de Bronze, ils sont maintenant en passe d’obtenir la Raquette d’Argent. À cet effet, ils sont une vingtaine à avoir pris part à l’examen pour ce deuxième niveau. « Ils ont déjà passé le test une première fois. Mais comme tous les détenteurs de la Raquette de Bronze n’ont pu y participer, nous allons les soumettre encore une fois aux examens », avance Rajessen Desscann.
Ils seront donc une vingtaine de jeunes pongistes à prendre part aux examens de la Raquette d’Argent et le même nombre pour la Raquette de Bronze. « Pour leur permettre de montrer ce qu’ils ont appris, ils auront droit à un tournoi le 3 décembre. » Ce tournoi sera connu comme Les Jeunes Pongistes et se déroulera le 3 décembre. Le même jour se tiendra la remise des certificats pour les postulants. « Nous avons mis en place ce projet en vue des JIOI de 2019. Ils devraient être quelques-uns à faire partie de la sélection. »
Si les plus jeunes auront un mois de novembre chargé, les seniors seront également appelés à fournir plus pendant les entraînements. Le mois de décembre s’annonce particulièrement intense, avec un stage intensif qui se déroulera du 5 au 16 décembre. « Nous pensons surtout aux échéances de 2012, avec les championnats d’Afrique juniors et cadets. Comme nous avons pas mal de jeunes dans l’élite, il s’agira de bien les préparer », avance Rajessen Desscann.
L’AMTT a prévu d’autres activités. Ainsi, les coaches et aspirants coaches bénéficieront d’une formation. « Nous aurons besoin de coaches pour la suite du projet Baby Ping. »
Par ailleurs, l’AMTT envisage de faire revenir le Chinois Huang Ming, qui a officié comme DTN avant et pendant les JIOI seychellois. « Il nous a beaucoup aidés. Et de ce fait, nous espérons le faire revenir pour une période qui reste à être déterminée », avance l’entraîneur national.
Pour son retour, il pourrait encore une fois être accompagné de quelques sparring-partners. Mais tout reste à être déterminé. « L’apport des sparring-partners a également été bénéfique aux pongistes. Nous essayons d’en faire revenir quelques-uns. » De plus, pour la saison 2012, l’accent sera mis sur les stages. « Il se peut que les stages se déroulent à l’étranger ou à Maurice. Pour l’instant, tout reste à être déterminé », conclut Rajessen Desscann.