Le pongiste mauricien Wassiim Gukhool a laissé une empreinte indélébile sur le stage de la Zone, tenu aux Seychelles la semaine dernière. Il rentre au pays ce soir avec deux médailles d’or autour du cou, remportées au simple hommes et double mixte, à l’issue du stage.
Le jeune pongiste s’est défait successivement d’un représentant de Madagascar en demi-finale, avant de se défaire d’un Djiboutien en finale du simple hommes. « Son exploit est d’autant plus intéressant quand on sait que le Djibouti a insisté pour que le tennis de table soit au programme des Jeux de la CJSOI en 2014 », analyse l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
Associé à Kaushar Baboolall, Wassiim Gukhool a aussi remporté la médaille d’or dans le double mixte. « Cette performance démontre que nous avons raison d’investir sur les jeunes », poursuit Rajessen Desscann.
En fait, les pongistes de la Zone 7 étaient réunis pour un stage d’une semaine, placé sous l’égide de la Solidarité Olympique. « Nous avons choisi des joueurs qui pourraient représenter Maurice lors des Jeux de la CJSOI, en 2014. Et je pense que Wassiim Gukhool a fait mieux que de la simple validation. » En effet, il a été l’un des plus réguliers pendant l’année.
« Il a réalisé de très gros progrès. Il représente l’un des meilleurs espoirs du tennis de table mauricien », commente le coach. Hormis les deux médailles d’or, la paire a remporté une médaille de bronze dans le tournoi par équipes. « A bien y voir, les pongistes auraient pu remporter le tournoi par équipes. Mais ils ont un peu raté leur démarrage. Mais heureusement que ça s’est arrangé », note l’entraîneur national.
En même temps, ce stage aura servi de baromètre aux techniciens, qui doivent maintenant s’atteler à créer un programme de travail pour la sélection. « Nous allons prendre connaissance de la force et des faiblesses des jeunes de la région. Puis, nous allons nous occuper des huit joueurs qui constitueront la sélection dans moins de deux ans. »
Au sujet de la CJSOI, la présélection a d’ailleurs été établie. Cependant, les techniciens identifient d’autres pongistes qui pourraient rejoindre le groupe. « La course pour une place en sélection est encore ouverte », précise le coach. Selon lui, la sélection sera dévoilée dans la deuxième partie de 2013. « Nous allons nous concentrer sur les huit jeunes de la sélection à partir du moment où nous aurons annoncé qui seront les huit à faire le déplacement. »
Par ailleurs, Dean Chang Kee, qui était lui aussi en déplacement aux Seychelles, a été reçu aux examens d’entraîneur de niveau 1. Il devra valider son certificat en effectuant 30 heures de coaching, sous la supervision de Patrick Sahajasein, qui a été désigné par l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT).
« Nous avons voulu donner la chance à de nouveaux coaches. Sans son certificat de certificat de niveau 1, Dean Chang Kee a été très actif. Nous savons qu’il va partager ses connaissance avec les pongistes », estime Rajessen Desscann. Ce stage de la Zone 7 a marqué la fin de la saison locale. Les pongistes sont maintenant en repos, en attendant la reprise, en janvier.