La police tente d’établir l’identité d’un individu s’étant fait passer pour un policier dans le but d’arnaquer la famille de Navind Kistnah, qui est en détention au quartier général de l’ADSU depuis son arrestation en avril 2017 suite à la saisie record d’environ Rs 2 Mds d’héroïne dans le port.

C’est le frère du prévenu, âgé de 32 ans, qui a porté plainte à la police hier. Il avance qu’il était au travail dans l’après-midi quand son oncle l’a informé par téléphone que deux hommes, munis de menottes, se sont présentés chez lui, à Camp-Benoit. Le duo a prétendu être des policiers et voulait parler avec un membre de la famille. Ils ont même laissé un numéro de téléphone avant de repartir. Le plaignant a appelé sur le numéro, tout en demandant à sa fiancée d’enregistrer leur conversation. À l’autre bout du fil, un homme s’est présenté comme étant un officier de la CID. Ce dernier a prétendu qu’il pourrait « faire libérer Navind Kistnah », et ce contre une caution de Rs 350 000, mais que les proches du détenu devaient lui donner Rs 50 000 comme commission.

Le suspect a même donné rendez-vous au plaignant aux Casernes centrales ce vendredi. Soupçonnant un coup foireux, le trentenaire  a préféré alerter la police pour remettre le numéro du suspect. La CID de Port-Louis Nord a démarré une enquête sur cette tentative d’escroquerie et s’est tournée vers un opérateur de télécommunication pour établir sur quel nom la carte SIM a été enregistrée. L’ADSU a également été informée de ce cas. C’est le Divisional Commander de Metropolitan Sud, l’ACP Dawoonarain, qui supervise personnellement cette enquête.