Une poignée d’étudiants de l’Université de Maurice suivant des cours de Asian Language dispensés en affiliation avec le Mahatma Gandhi Institute, contestent le fait qu’ils doivent payer un penalty fee pour leur resit, alors que selon eux, l’UoM ne demanderait pas à ses étudiants de payer de tels frais. Ces jeunes, qui tombent sous la faculté des Humanities, disent ne pas comprendre pourquoi ils doivent débourser Rs 1 200 de plus pour chaque resit alors qu’ils payent déjà Rs 13 500 chaque année pour les cours. Ils ont adressé une lettre à l’administration du MGI pour des explications.
L’introduction en 2010 d’une nouvelle mesure à l’Université de Maurice (UoM), soit le paiement d’une pénalité de Rs 20 000 pour ceux qui redoublent, avait été grandement contestée par la communauté estudiantine, qui l’estimait injuste en raison des frais qu’elle paie déjà pour une année universitaire. En raison du taux d’échec en hausse constante ces dernières années, l’institution tertiaire avait ainsi opté pour certaines mesures visant à encourager les étudiants à se montrer plus rigoureux dans leurs études. Au niveau de la direction, l’on faisait bien ressortir qu’avec cette nouvelle mesure, les étudiants qui refont leur année auront à débourser Rs 20 000, représentant les Tuition Fees — qu’ils ne paient pas lors de leur inscription — et qu’il ne s’agit pas d’un penalty fee lié à l’échec.
À noter que les étudiants inscrits pour des cours à plein temps ne paient pas de Tuition Fees mais des General Fees. Après maintes négociations et protestations, la Student Union avait pu convaincre le vice-chancelier d’alors, le Pr Konrad Morgan, d’abolir cette mesure : les étudiants de l’Université de Maurice n’ont pas à payer pour leur resit.
Cependant, une poignée d’étudiants inscrits à des cours affiliés au Mahatma Gandhi Institute, notamment le BA Hindi, BA Urdu et Asian Languages, s’élèvent contre cette décision de leur faire payer Rs 1 200 par resit. L’année dernière, ils avaient reçu un courrier leur demandant de payer pour le resit et cette année encore, certains devront s’acquitter de cette somme. Ils estiment inacceptable que le MGI leur demande de payer pour le resit alors que les étudiants de l’UoM n’ont pas à le faire. « Nous sommes des fully registered students de l’UoM détenteurs d’une UOM ID et d’un Pass. Nous sommes sous la tutelle de la faculté des Humanities; comment peut-on nous demander de payer ? », soutiennent-ils. Après s’être renseignés sur cette pratique, ces jeunes auraient appris que le paiement pour les resits fait partie des Rules and Regulations du MGI. Ils refusent de s’y conformer, affirmant ne pas être des étudiants de cette institution. Pour rappel, ces étudiants n’ont obtenu leurs résultats aux examens du premier semestre que quelques jours après la rentrée, soit le 13 août, alors que l’UoM publie les résultats chaque année vers la mi-juillet afin de permettre aux étudiants de régler les frais annuels. Ils ont envoyé une lettre à l’administration du MGI pour des explications.
Si à l’UoM, on confirme que les étudiants n’ont en effet pas à payer pour leur resit, au MGI, l’on soutient que l’institution fonctionne « d’après les règlements de l’UoM. Un étudiant devra régler Rs 1 200 s’il a plus de six modules, incluant ceux qu’il a choisis pour l’année et les resits », explique-t-on du côté de l’institut de Moka. Un courrier leur sera adressé sous peu en ce sens.