Maurice et la Zambie ont soumis une demande conjointe au Congrès américain pour une extension des provisions de la Third Country Fabric sous l’Africa Growth and Opportunity Act (AGOA). Cette exemption permettant aux pays africains d’exporter des produits textile finis sur le marché américain à partir des matières premières venant de pays tiers arrivera à expiration le 30 septembre prochain.
Cette démarche a été initiée conjointement par les ambassadeurs mauricien et zambien affectés dans la capitale fédérale américaine. Ils ont soutenu qu’une extension de la provision de la Third Country Fabric sera au bénéfice des ouvriers des usines de textile des pays d’Afrique aussi bien qu’en faveur des entrepreneurs africains et américains.
Dans leur plaidoirie devant le congrès américain, les deux ambassadeurs ont situé l’importance de la Third Country Fabric sous l’AGOA dans les exportations de textiles venant des pays comme Maurice, le Kenya et le Swaziland.
Avec la crise économique dans la zone Euro, la Third Country Fabric revêt toute son importance pour le secteur textile mauricien. C’est ce qui explique la présence de l’ambassadeur mauricien à Washington au premier plan.