Même si les Réunionnais ont sorti le grand jeu hier au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas lors de la première journée du Tournoi International de Maurice (TIMAU), les judokas mauriciens ont engrangé sept médailles d’or, dont quatre chez les garçons et 3 chez les filles dans les catégories minimes et cadets. La compétition se poursuit aujourd’hui avec les catégories phares: juniors et seniors qui polariseront l’attention.
Hier à Vacoas, ce sont les minimes et cadets qui ont assuré le spectacle sur le tatamis. Joseph Mounawah, Directeur Technique National (DTN) est satisfait de la performance des athlètes. « Ils ont fait le maximum et c’est pas mal d’engranger sept médailles d’or. Nous avons décidé de mettre l’accent sur les jeunes car nous avons besoin de créer une ossature pour l’avenir. Et cela commence par les petites catégories pour ensuite se diriger vers les plus grandes. C’est pour cette raison que nous avons besoin de l’appui du Trust Fund For Excellence In Sports (TFES) pour réaliser de belles choses », explique Joseph Mounawah. Il soutient, « Nous espérons l’an prochain organiser un Open Cadet et c’est pour cette raison que nous avons besoin de ce genre de frottement avec les Réunionnais, notamment pour progresser », souligne-t-il.
À noter des judokas de l’Île Soeur venant de cinq différents clubs, soit le Judo Club de L’Ouest, le Judo de Saint-Denis, le Judo Club Portois, le Judo Club Ravine des Cabris et le Judo Club de Saint-Joseph, ainsi qu’une vingtaine de rodriguais prennent part à la compétition. En ce qui concerne la deuxième journée, la plus attendue, Joseph Mounawah indique que ce sera l’occasion de voir en action ceux qui a priori défendront les couleurs mauriciennes aux Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) du 1er au 9 août de cette année. « Ce sera une bonne indication de jauger le niveau de nos locaux. Ce sera une bonne mise en jambes en vue des JIOI », ajoute notre interlocuteur qui explique l’absence des Seychellois ou encore des Malgaches.
Les feux sont au vert pour les seniors
« Ils n’ont pas fait le déplacement par pure stratégie. C’est normal puiqu’ils ne veulent pas montrer leurs forces ni leurs faiblesses. Ce sera donc l’occasion pour nous de nous concentrer sur nos forces et de consolider notre équipe en travaillant sur les petits détails », avoue le DTN. Chez les filles, Christianne Legentil, qui évolue dans la catégorie des -52 kg, sera cette fois-ci en action chez les -57 kg. Céleste Vilbrun (-63kg), Audrey Catherine (-70 kg) et Anabelle Laprovidence (+78) sont autant de judokates qui auront à coeur de briller aujourd’hui pour faire honneur au quadricolore national. Du côté masculin, les yeux seront rivés sur Jeremy St Pierre et Pascal Laurent chez les -60 kg et il se pourrait bien que Robinson Collet viennent jouer les trouble-fêtes.
Les autres judokas à surveiller sont Christopher Carron (-66 kg), Bryan Etienne (-73 kg), Jason Bijou et Jeff Albert (-81 kg), Jonathan Charlot, et Shane Dulmar (-90 kg), ainsi que Stellio Ravina et Hansley Adonis (-100 kg). Florian Velici, entraîneur national allemand et expert de la Fédération international de judo, est impatient de voir si le travail intensif a fini par payer. « Les judokas s’entraînent très dur cinq jours par semaine matin et après-midi. J’espère que le dur labeur rapportera ses fruits aujourd’hui et que l’intensité sera au rendez-vous. Certains devront confirmer alors que d’autres devront sortir le grand jeu. Quoi qu’il en soit, ce sera très disputé. En tout cas, les judokas mauriciens sont très forts au niveau mental. Je suis très impressionnés car certains se comportent comme de vrais professionnels », lâche Florian Velici. Les feux sont donc au vert pour les seniors.
À titre d’information, ce tournoi sera suivi d’un stage qui se tiendra du 16 au 20 mars au dojo de Grande-Rivière-Nord-Ouest et sera animé par Florian Velici.