Le 2 mars prochain, Yan de Maroussem, sportif mauricien amateur de trail et de courses d’endurance, en collaboration avec le Groupe Mon Loisir et sa fondation Joseph Lagesse et le Lux* Resort organiseront un tour de  Maurice inédit qui aura comme meneur le « trailer ». Le challenge regroupera cinq disciplines différentes et qui consistera à faire du kayak, du vélo, de la course à pied, du roller et du ski offshore tout en sensibilisant le public à une cause chère à GML. Cette cause, « Un logement décent pour chaque famille mauricienne », est défendue par GML et sa Fondation depuis quelques années déjà, et GML on the Move sera l’occasion pour les employés du Groupe de la mettre en avant.
Le parcours fera un total de 225 km avec un départ au Morne en kayak de 12 km, suivi de 85 km de vélo, 35 km de course à pied, 12 km de roller et pour terminer 65 km de ski offshore. A noter que GML reversera entre Rs 500 et Rs 1000 pour chaque participation et le groupe qui compte environ 15 000 employés espèret qu’un maximum de gens répondront présents pour rendre ce projet humanitaire possible.  Le droit à un logement décent n’est pas une cause nouvelle chez GML. Cela fait bientôt huit ans que la GML Fondation Joseph Lagesse, avec le soutien de GML, se bat pour que soit mis en oeuvre un programme qui assurera le respect du droit fondamental à un logement décent pour chaque famille mauricienne. De ce combat a vu le jour GML on the Move, un évènement qui associe un challenge sportif hors du commun à une cause humanitaire.
Arnaud Lagesse, CEO de GML et Président de la GML Fondation Joseph Lagesse affirme : « Je crois fermement qu’une maison doit être synonyme de protection sous toutes ses formes et pour chaque membre de la famille. Il est inconcevable aujourd’hui de résoudre le problème du logement en créant d’autres problèmes tels que la promiscuité par exemple. C’est le combat que nous menons afin que chaque famille mauricienne puisse vivre dans un espace sain et protégé. Nos employés se mobilisent pour cette cause car nous souhaitons fortement que GML on the Move fasse bouger les choses afin que les familles mauriciennes vivent dignement. » Non seulement les filiales participeront à ce trail pour alerter l’opinion publique sur le droit au logement décent, mais elles s’engagent également à faire un don par employé qui participera. Les fonds récoltés seront utilisés pour l’achat d’une maison décente pour une ou plusieurs familles vivant dans la pauvreté.
Cet évènement sera aussi une première pour Yan de Maroussem. Cet habitué des trails s’associe à cette cause à travers le sport. Sous l’escorte de LUX* Resorts durant son parcours à travers l’île, il traversera leur cinq hôtels durant ses escales. Yan de Maroussem déclare : « Ce trail prend un tout autre sens, pour moi qui suis un habitué des courses d’endurance. Le challenge de relever un défi tel que ce tour de l’île est motivé par l’engagement de GML et ses filiales autour d’une cause pour laquelle ils militent depuis des années. J’espère de tout coeur que GML on the Move, avec la participation des filiales de GML, arrive non seulement à éveiller une prise de conscience au sein de la population mais que cela débouche sur du concret pour les familles mauriciennes qui n’ont pas la chance de vivre dans une maison convenable. »
Axelle Mazéry, group marketing manager de LUX à de son côté dit:   » Je suis ravi que Yan de Maroussem ait choisi notre groupe hôtelier pour réaliser cet incroyable projet. Aussi surprenant que cela puisse paraître, nos hôtels sont situés dans des endroits stratégiques du parcours.  Nous allons apporter toute notre logistique à ce projet novateur et j’espère qu’il y aura beaucoup de participants  pour faire de cet événement un succès. Je tiens aussi à souligner qu’il y aura deux étapes en annexe de 84 km sur le terrain de Roche-Terre. » Géneviève de Souza, directrice de GML fondation Joseph Lagesse, a fait  état de la condition lamentable dans lequel vivre certaines familles mauriciennes notamment celles de Bois Marchand où elle est très active.  » Cela ne laisse pas insensible et je pense que nous avons le devoir de leur venir en aide, » a-t-elle affirmé.