Selon le Board of Investment, 12 000 touristes médicaux sont venus se faire soigner à Maurice en 2011. 50 % proviennent de la région océan Indien, dont les Seychelles, Madagascar et Comores. C’est ainsi qu’un Comorien victime d’un accident de la route est arrivé dans un état critique à l’hôpital Apollo Bramwell à Moka. Souffrant de blessures internes très graves, le blessé de 31 ans a subi avec succès une intervention complexe de reconstruction du pancréas.
Une laparotomie et des tests effectués à l’arrivée de Fahmy Nassor, victime d’un accident de la route aux Comores, à l’hôpital Apollo Bramwell ont révélé qu’il souffrait d’une rupture de la tête du pancréas. « Les blessures pancréatiques sont parmi les plus difficiles à soigner à cause du risque élevé d’infection, d’abcès intra-abdominaux et d’autres complications », explique le Dr Veerasamy Damodaran, consultant en chirurgie générale et laparoscopique.
Malgré une première opération dans son pays, l’état du ressortissant comorien de 31 ans était jugé très grave. Fahmy Nassor a dû être transporté d’urgence par avion vers Maurice. Arrivé à l’hôpital Apollo Bramwell dans un état critique, il ne pouvait pas respirer, sa saturation d’oxygène étant très faible et souffrant d’une infection.
Le Dr Veerasamy Damodaran explique que près de deux litres de liquide ont été enlevés de l’abdomen du patient lors de l’opération. « Le pancréas a été reconstruit et le patient est aujourd’hui hors de danger », affirme le consultant en chirurgie générale et laparoscopique.
Fahmy Nassor témoigne que « lorsqu’on m’a transporté ici j’avais de fortes douleurs. Je pense que je n’aurai pas survécu si je n’avais pas fait le choix de venir ici ». Le patient a quitté l’hôpital Apollo Bramwell après cinq semaines. Il ne souffre plus, peut manger et marche normalement.
Comme Fahmy Nassor, les étrangers sont nombreux à venir à Maurice pour se faire soigner. Le Board of Investment avance un chiffre de 12 000 touristes médicaux au cours de l’année 2011. L’hôpital Apollo Bramwell indique d’ailleurs qu’un nombre grandissant de patients de la région océan Indien se tourne vers lui pour des soins plus avancés. Cette clinique, qui dispose de 200 lits, est dotée de technologies de pointe et d’une expertise médicale internationale.