La magistrate Wendy Rangan, siégeant en Cour intermédiaire, a trouvé Vasant Luckheeram coupable des charges suivantes : « Drug dealing : possession of cannabis for the purpose of distribution » en violation des articles 30 (1) (f) (1), 45 (1), 47 (5) (a) et 48 de la Dangerous Drug Act et de « smoking cannabis » en violation des articles 34 (1) (a) de la même loi. Dans son jugement, elle a estimé que le prévenu devrait recevoir une sentence qui concordait avec son délit. Vasant Luckeeram devra ainsi s’acquitter de Rs 64 000 sous toutes les charges retenues contre lui.
L’accusé avait plaidé coupable aux charges retenues contre lui lors de son procès. Dans son jugement, la magistrate Rangan a souligné que le délit dont Vasant Luckheeram est accusé est passible d’une amende allant jusqu’à un million de roupies et d’une servitude pénale allant jusqu’à 25 ans sous la première charge et d’une amende allant jusqu’à Rs 50 000 et d’une peine d’emprisonnement d’un maximum de deux ans pour les deux autres charges. La magistrate a pris en compte le fait que l’accusé a coopéré en partie avec la police puisqu’il n’a pas indiqué aux officiers la source de la drogue. Vasant Luckheeram a été arrêté le 28 août 2008 avec 3,64 g de cannabis dans 14 paquets enveloppés dans un sachet en plastique et de 8,64g de cannabis dans 27 paquets et 3,12g de cannabis dans 12 paquets tous enveloppés dans un sachet en plastique. La valeur de la drogue est estimée à Rs 10 600.
En cour, l’accusé devait admettre qu’il avait bien en sa possession du cannabis mais a soutenu qu’il n’était pas un trafiquant. Il avait déclaré qu’il connaissait la gravité de son erreur et que sa famille a souffert à cause de cela et qu’il a perdu son travail par la suite. Il a ajouté qu’il a changé depuis et qu’il n’a pas commis d’autres délits après celui-ci.
La magistrate a affirmé dans son jugement que l’accusation portée contre Vasant Luckheeram est grave car le trafic est néfaste pour le consommateur et pour la société et que le prévenu ne peut s’attendre à une sentence clémente. La magistrate a aussi prise en compte le fait que l’accusé avait des antécédents liés à la drogue dont un délit de « attempting to purchase cannabis » pour lequel l’accusé devait s’acquitter d’une amende. Elle a estimé qu’une lourde amende serait la solution pour que le prévenu comprenne à quel point son délit est grave. Vasant Luckheeram s’est donc vu infliger une amende de Rs 50 000 sous la première charge, Rs 7 000 sous la deuxième et Rs 7 000 sous la troisième, plus des frais à la cour de Rs 500.