Sarah Mayer a beaucoup aimé sa première expérience sur le Marathon des Sables qui s’est tenu dans le désert du Sahara du 6 au 16 avril dernier. Même si la course a été dure, notre compatriote a relevé le défi et aimerait tenter une nouvelle aventure du genre, mais dans une autre région cette fois. Au terme des six étapes totalisant environ 300 km, la Mauricienne a pris la 455e place au général dans le temps combiné de 46 heures 32 minutes et 39 secondes.
« Ce fut bien difficile », avoue notre interlocutrice d’emblée. « Après le contrôle la veille du départ, nous nous sommes élancés. J’ai été très surprise car il faisait 2 à 3 degrés le matin. Dans la journée, la température montait jusqu’à 50 degrés mais vu que le climat est sec, cela équivalait à 30 degrés à Maurice. Nous étions 8 sous la tente, j’étais avec des Français et je me suis bien entendue avec eux », relate Sarah. Et d’ajouter : « j’ai terminé aux alentours de la 450e place (ndlr : 455e) sur 850 participants et 44e sur les 112 femmes engagées. Il y a eu environ une centaine d’abandons. »
L’organisation était impeccable souligne notre interlocutrice. « On attendait jamais pour quoi que ce soit », lance-t-elle.
Sarah ne cache pas que depuis on retour à Maurice, elle se sent très fatiguée. « Je n’ai pas encore repris le travail, je dors beaucoup et j’ai mal au dos et aux genoux », raconte-t-elle.
« Même si je me suis dit après l’arrivée que c’était la première et dernière fois, j’aimerais bien revivre une aventure semblable avec des amis ou mon copain dans un autre désert », confie Sarah.
En tout cas, il est certain que notre interlocutrice a repoussé ses limites, ce qui était son objectif au départ, le classement final important peu.
Notons que la première place est revenue au Marocain Salamah Al Aqra qui a mis 19h59:21 à boucler le parcours. La première femme, la Française Laurence Klein a terminé 22e au général, avec un temps combiné de 26h15:40.