La première réunion régionale de coordination pour le projet de coopération technique de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) se tient depuis lundi dernier à l’hôtel Voilà Bagatelle, avec pour but d’élaborer un plan de travail régional pour la période 2015-2016 concernant l’exposition radiologique des travailleurs.
La réunion, qui se tient jusqu’au 22 mai prochain, regroupe une trentaine de participants venant de plusieurs pays africains et de la Radiation Protection Authority. Les participants discutent de la situation actuelle de la protection radiologique au travail dans leur pays ainsi que des progrès réalisés dans le cadre du projet de coopération technique. Les capacités des États membres pour la mise en oeuvre des activités eu égard au renforcement de la protection radiologique sur le lieu de travail font aussi l’objet de discussions. Cette réunion représente également une plateforme pour identifier les priorités régionales en ligne avec les exigences internationales de sécurité. À la fin de cette réunion, les participants finaliseront un rapport de la réunion qui comprendra un plan d’action.
Le projet régional de l’AIEA sur « le renforcement des capacités pour la protection radiologique des patients et en milieu de travail dans les États membres » a été lancé en 2014. C’est un projet combiné entre deux domaines de sûreté thématiques, la protection radiologique pour les travailleurs et la protection radiologique en milieu médical.
Les normes internationales de sûreté de l’AIEA exigent que les systèmes nationaux pour la protection de la santé et la sécurité des travailleurs qui sont exposés à des radiations soient renforcés dans les États membres. En effet, ces dernières années, plusieurs incidents impliquant une surexposition de travailleurs à des sources de rayonnements ionisants ont été recensés d’où la nécessité de renforcer la pratique de sûreté radiologique sur les lieux de travail dans les pays de la région.