La Fédération mauricienne de triathlon (FMTri) peut être fière des cinq triathlètes ayant participé aux championnats d’Afrique de triathlon, les 6 et 7 mai à Yasmin Hammamet en Tunisie. Trois Mauriciens sont montés sur le podium. Grégory Ernest a décroché la médaille d’argent chez les U23, idem pour Timothée Hugnin chez les juniors, alors que Laëtitia d’Autriche a remporté le bronze dans la catégorie youth.
Lors de la première journée de compétition, les juniors et les youths étaient les premiers à entrer en scène pour les 750 m de natation, 20 km de vélo et cinq kilomètres de course à pied. Hugnin a bouclé les trois épreuves en 55 »27 prenant la deuxième place derrière le Sud-Africain Matthew Greer (55 »03). Le Marocain Kouzkouz Nabil (56 »22) prend, lui, la troisième place. Dans la même course, Loïc L’Entêté a fini en huitième position avec un chrono de 1’00 »04. À savoir que 12 participants avaient pris le départ pour ce sprint.
Chez les jeunes, D’Autriche, la seule athlète féminine de la sélection mauricienne a dû se battre pour monter sur la troisième marche du podium. Elle était en avant dernière position, soit septième à sa sortie de l’eau. Ce n’est que lors des 20 km de vélo qu’elle a pu revenir sur ses adversaires avant de passer à la transition de la course à pied, où elle a conservé sa troisième position jusqu’à la ligue d’arrivée. Laëtitia d’Autriche, qui a couru pour la première fois dans un championnat d’Afrique, a arrêté le chronomètre à 39 »43. « Elle a raté la médaille d’argent de très près. Ça s’est joué sur sprint. Malheureusement pour Laëtitia l’autre fille était plus costaude qu’elle », fait ressortir Alain St-Louis, président de la FMTri. La course a été remportée par la Tunisienne Syrine Fattoum (35 »45) devant Kanoun karima (39 »39) du Maroc.
Du côté des garçons, Loïc Mariette a eu fort à faire face aux 24 concurrents qui s’étaient alignés sur cette course. Il a pris la 13e place avec un temps de 38 »19. À savoir que les deux Mauriciens ont bénéficié d’un camp d’entraînement de l’African Triathlon Union (ATU) dans le cadre des African Youth Games (AYG) qui se tiendra en Algérie en 2018. Ils sont rentrés au pays vendredi.
Lors de la deuxième et dernière journée de compétition, ce fut au tour des U23 de se mettre en piste. Grégory Ernest et Laurent L’Entêté étaient aux côtés de six autres athlètes venus de la Tunisie, du Maroc et de l’Afrique du Sud pour disputer les 1 500 m de natation –  40 km de vélo – 10 km de course. Dans le camp mauricien, Grégory Ernest qui s’entraîne en France avec David Bardi depuis le début de cette année, était mieux affûté que Laurent L’Entêté pour aller chercher une place sur le podium. Et le champion de Maurice en titre n’a pas déçu en prenant la médaille d’argent lors de ces championnats d’Afrique. Il a complété le parcours en 1’53 »09.  Quant à L’Entêté (2’09 »46), il n’a pu faire mieux que la huitième place sur neuf partants. La victoire est revenue à Badr Siwane (1’52 »14) du Maroc et la troisième place à Keegan Cooke (1’53 »30) de l’Afrique du Sud.
« Une très bonne relève »
Alain St-Louis ne cache pas sa satisfaction sur les performances de ses protégés. « Trois médailles gagnées, je ne peux qu’être content. Ça faisait longtemps depuis qu’autant de Mauriciens n’étaient montés sur un podium au niveau africain. Une petite déception quand même pour Laurent L’Entêté et Loïc Mariette, qui eux aussi auraient pu disputer l’arrivée. Mais ils ont connu des difficultés en natation. Tout le monde s’est très bien défendu. Il y a une très bonne relève », souligne-t-il.
En ce qui concerne l’ITU World Triathlon Grand Final Rotterdam, qui réunira les meilleures triathlètes du 14 au 17 septembre en Hollande, la FMTri ne fait pas de cette compétition mondiale sa priorité. « Rotterdam n’est pas notre objectif. Le niveau est beaucoup trop élevé pour nos triathlètes. Dans le passé, beaucoup ont terminé parmi les derniers. Nous préférons donc les aligner dans les Coupes d’Afrique où les chances de médailles sont meilleures. Cependant, si Ernest et Hugnin veulent tenter le pari, je n’ai aucun souci. Mais ce sera par leurs propres moyens », dit le président.