C’était sa première sortie internationale de l’année et Fabienne St Louis n’a pas failli à l’épreuve de Coupe d’Afrique ATU disputée samedi à Troutbeck au Zimbabwe. Elle s’impose en 2h27’23, devançant trois Sud-Africaines, et gagne surtout huit places au classement mondial ITU pour se positionner 110e depuis lundi. Cette course comptant pour la qualification olympique de Rio (5-21 août) avait aussi la particularité de se dérouler à 2300 m d’altitude. Fabienne St Louis ne partait pas favorite face à « trois filles qui, sur le papier, étaient plus fortes. Moi, je n’avais rien à perdre, sinon finir 4e. » Mais au bout du compte, les deux mois de stage intensif qu’elle aura effectué à Maurice avant son départ ont fini par payer. « Cela s’est très bien passé. Le temps que je réalise à l’arrivée ne compte pas trop à cause des difficultés du parcours vélo et de course à pied liées à l’altitude. C’est un temps de rentrée qui me satisfait. C’est toujours bon pour le moral », avance Fabienne St Louis. Cette victoire survient qui plus est à quelques semaines de sa participation aux championnats d’Afrique prévus le 20 mars à Buffalo City à East London en Afrique du Sud. Elle renchérit : « Ça a été une bonne mise en jambes, d’autant que cette course m’a permis de voir le niveau des filles avec qui je vais rivaliser très prochainement. Donc, si je continue sur cette même lancée, cela devrait normalement payer. » Samedi, elles n’étaient que quatre à être engagées à la course élite dames disputée sur 1500 m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied. « On est sorties de l’eau ensemble, puis j’étais au coude à coude avec Carlyn Fisher dans l’étape vélo pour rattraper les deux autres qui nous avaient distancées, notamment Lauren Dance et Cindy Schwulst. On était à 30 secondes derrière. On a comblé au 2e tour du circuit, mais au 5e tour, c’est Fisher qui craque. On pose alors le vélo et là je pars à la lutte en course à pied avec Schwulst pour la victoire », raconte la Mauricienne. Fabienne St Louis rappelle que Lauren Dance avait terminé 3e il y a deux ans aux championnats d’Afrique. Dimanche, elle ne devrait pas s’aligner à la course de sélection des championnats d’Afrique qui conduira à partir de 8h tous les prétendants dans les catégories jeunes, juniors, U23 et élites hommes et dames à Poste Lafayette. Ayant déjà démontré pour le moins ses bonnes dispositions à Troutbeck, elle compte plutôt s’aligner samedi aux championnats nationaux de cross-country prévus à partir de 14h à Candos. Par contre, après sa course à East London, elle enchaînera le 26 mars avec l’étape mauricienne de Coupe d’Afrique ATU au Morne. « Si cela se passe bien sur ces deux courses, je devrais valider mon dossard pour les Jeux Olympiques de Rio et donc ne pas avoir à disputer d’autres courses. Cela me permettra de bien me concentrer sur la suite de ma préparation », soutient la triathlète. Autrement, elle se réserve une dernière course de qualification en Égypte pour assurer sa place parmi tout au moins les 140 mondiales ITU. Fabienne St Louis court après ses 2es JO après ceux Londres 2012.