Place aux choses sérieuses : La course de sélection en vue des championnats d’Afrique le 13 mars. Les meilleurs triathlètes juniors et cadets seront engagés à Bloemfontein, tandis que les seniors et les élites seront en piste le 20, à Buffalo City en Afrique du Sud.
Après deux mois de préparation avec l’entraîneur français de triathlon, David Bardi, les triathlètes passent à la déterminante épreuve de qualification pour les championnats d’Afrique. Ils seront en compétition aujourd’hui à Poste Lafayette dès 8h. Les premiers de chaque catégorie qui réaliseront les minima seront sélectionnés.
D’ailleurs, les chronos qualificatifs pour la catégorie youth sont fixés à 38 minutes pour les filles et 35 minutes pour les garçons. Pour celles qui évoluent chez les juniors, elles devront boucler le circuit en moins de 1: 09. Les messieurs quant à eux, devront le faire  en moins de 1: 04.
Les triathlètes comme Milena Wong et Laurent L’Entêté qui ont passé de la précédente catégorie à celle des U23, devront respectivement arrêter le chronomètre à 2: 20 et 2:10. Les dames qui eux concurrent dans la catégorie senior, devront disputer les 1 500 m de natation (nat), 40 km de vélo et 10 km de course à pied (c.à.p) en moins de 2:15 tandis que les hommes devront faire moins de 2:05.
Loïc L’Entêté (youth, 34.41), Grégory Ernest (junior, 1:04.13), 1.Laurent L’Entêté (U 23, 2:11.17) après  leur performance au Triathlon Series One au Morne le 14 février dernier, sont bien partis pour valider leur billet dans leur catégorie respective. Fabienne St Louis (2:27.23) après sa médaille d’or à la Coupe d’Afrique de Troutbeck au Zimbabwe samedi dernier, a gagné sept places au classement par points de l’International Triathlon Union (ITU). Elle se trouve actuellement à la 110e place avec un total de 951.36 pts.
Pour rappel, il faut être dans les 140 mondiales pour participer aux Jeux Olympiques (JO) en août prochain. Les critères veulent également à ce que Fabienne St Louis soit la première représentante d’une nation non Sud-Africaine au classement ITU. La Mauricienne a jusqu’au mois de mai pour valider son billet pour les olympiades brésiliennes. Et vu sa belle progression, elle a déjà un pied aux JO.
Se concentrant sur sa deuxième qualification olympique après celle de Londres en 2012, Fabienne St Louis ne comptent pas participer à la course de sélection aujourd’hui préférant s’aligner au Cross-Country de Vital à Candos (hier).