Le leader du Mouvement Socialiste Militant Pravind Jugnauth a déclaré qu’il n’y a pas de comparaison entre le style de gouverner de sir Anerood Jugnauth et celui de Navin Ramgoolam. Il en a voulu pour preuve le miracle économique des années 90. « À cette époque, le pays n’était pas comme aujourd’hui : gete kot nou finn sorti, kot nou finn arive. » C’était lors d’un congrès nocturne hier au collège International à Triolet.
Pour Pravind Jugnauth, Navin Ramgoolam a tout obtenu sur un plateau. « Les jeunes aujourd’hui ne le savent pas. Il faut qu’ils le sachent », a déclaré le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM). D’où l’appel qu’il leur lance de se rendre au meeting de l’alliance MSM-MMM à Port Louis le 1er-Mai en vue de faire pression sur le gouvernement pour qu’il rende le pouvoir au peuple. « Venez défendre votre avenir. Je suis confiant que les élections arriveront très vite. » Il a justifié ses propos par le fait que le gouvernement est censé organiser les élections municipales bientôt. « Eski li kapav fer sa eleksyon-la ? Bate bef li pou gagne. Sa mem li pou plito al plis pou eleksyon zeneral », a-t-il soutenu.
S’agissant de l’invitation qu’il a reçue de la part de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) à s’y rendre aujourd’hui pour compléter sa déposition, le leader du MSM a déclaré qu’il ne « deal » pas avec l’ICAC. « J’ai déposé une motion devant la Cour suprême et Ramgoolam est en train d’utiliser des astuces pour ne pas donner sa défense. Laissons la Cour suprême juger, lerla nou va gete ki pou arive », a-t-il affirmé.
Dans un même ordre d’idées, Pravind Jugnauth a parlé du comité sur l’eau « konn nek al bwar dite ek manz biskwi. » Le leader du MSM a souligné qu’en tant que vice-Premier ministre et ministre des Finances, il avait résisté à une hausse des tarifs d’eau en soutenant qu’il fallait améliorer la distribution et limiter le gaspillage. « Le gouvernement a augmenté les tarifs après notre départ », a-t-il dit, avant d’ajouter que tout comme pour le Midlands Dam, le projet Bagatelle Dam a été initié entre 2000 et 2005. Il a soutenu que c’est lui qui avait négocié avec la Chine concernant son financement et que c’est Navin Ramgoolam qui a arrêté le projet lorsqu’il est arrivé au pouvoir.
Pravind Jugnauth a aussi soutenu que c’est lui qui avait rétabli l’équilibre dans le budget, en prenant des mesures pour favoriser le développement sans pour autant oublier la population. « J’ai doublé la somme pour l’Income Support au bénéfice de 100 000 personnes. J’ai introduit la Capital Gains Tax sur les riches, j’ai aboli comme promis la NRPT. Tout est revenu comme avant avec Xavier Duval », a-t-il déclaré, avant de parler des subventions sur les frais d’examens et de l’abolition des négociations tripartites, entre autres.
Pour sa part, Showkutally Soodhun a déclaré que si le MSM n’était pas au gouvernement en 2010, personne n’aurait su ce qui se passait au sein de la State Trading Corporation (STC). Prem Koonjoo a, lui, rappelé d’autres réalisations du MSM sous le leadership de SAJ : entre autres, la cybercité d’Ébène, les stades George V et Germain Comarmond, l’hôpital de Souillac, les projets VRS et IRS et la construction de 47 collèges à travers le pays. Pradeep Roopun a également pris la parole à ce congrès.