Un couple de la région de La Tour Koenig, avec de faux airs de Bonnie and Clyde, s’est amusé depuis quelque temps à se faire passer pour des agents de police en vue d’extorquer des boutiquiers du village de Trou-d’Eau-Douce. Problème : de vrais policiers cette fois ont mis un terme au petit manège de Brenden Samputh et Kamini Ramlagan dans l’après-midi d’hier à Montée-Bastille. Tous deux ont été appréhendés dans une voiture de location et portaient de faux uniformes de la police.
Les recoupements d’informations indiquent que Jean Bidomane Brenden Samputh, 26 ans et fiché en tant que récidiviste notoire au poste de police de Barkly, ainsi que sa copine, Kamini Ramlagun, 31 ans, jouaient aux faux policiers depuis un certain temps déjà. Hier après-midi, des informations sont remontées à la police à l’effet qu’un couple suspect circulait à bord d’une voiture dans l’est du pays. Une escouade de la police a été dépêchée pour intercepter ledit véhicule, qui portait la plaque minéralogique B 971.
Brenden Samputh et Kamini Ramlagan, habitant tous deux à La Tour Koenig, ont été coincés à hauteur de Montée-Bastille. Vêtus comme des policiers, ils ont été embarqués au poste dans le cadre de l’enquête initiée contre eux. La voiture dans laquelle ils circulaient, appartenant à un habitant de Roche-Brunes, a été saisie par la police à des fins d’enquête. Selon les premières indications, le couple extorquait principalement des boutiquiers en leur faisant croire qu’ils avaient commis certains délits. Brenden Samputh et Kamini Ramlagan réclamaient alors de l’argent pour ne pas leur dresser de contraventions.
Leur dernière victime en date est une boutiquière de 52 ans habitant Ecroignard. Cette fois, les faux policiers ont toutefois changé de mode opératoire. Ils se sont présentés dans la boutique de la quinquagénaire vers midi hier et ont demandé à acheter un paquet de cigarettes coûtant Rs 140, Brenden Samputh expliquant à la boutiquière qu’il n’avait qu’un billet de Rs 1 000. La commerçante a alors rendu au faux policier la somme de Rs 860. Sauf que ce dernier ne lui a pas donné le billet de Rs 1 000, se contentant d’arracher les Rs 860 et le paquet de cigarettes avant de prendre ensuite la fuite à bord du véhicule qui l’attendait. Hier après-midi, la commerçante s’est rendue au poste de police de Rivière-Sèche pour consigner une déposition à cet effet. Brenden Samputh et Kamini Ramlagan seront inculpés de “usurping public functionary” et de “unlawful wearing of Police uniform” devant le tribunal. En attendant, ils ont été placés en détention policière.