L’Autorité régulatrice du secteur des TIC veut développer à Maurice le concept de “Trust Seal” (sceau de confiance) pour le commerce en ligne local en vue d’instaurer un climat de confiance sur le e-commerce. C’est dans cette optique qu’elle a lancé un exercice de consultations publiques destiné à recueillir les différents points de vue à ce sujet. Les parties intéressées ont jusqu’au 26 mars pour soumettre leur opinion.
Un sceau de confiance permet d’établir un climat de confiance entre les e-commerçants et les internautes. Grâce à un sceau qui apparaît sur le site web du commerçant, les visiteurs pourront voir que l’entreprise ou le e-commerçant est digne de confiance et fournit des produits et services qui au final leur parviendront. Pour les internautes, le “Trust Seal” représente en effet une marque de confiance qui rassure et facilite le passage à l’acte d’achat et permet ainsi d’éviter des mauvaises surprises. L’internaute est de ce fait rassuré que le site sur lequel il a l’intention de faire des achats a fait l’objet d’un audit et d’une authentification. Pour le commerçant, ce sceau permet d’améliorer la crédibilité de son site et d’instaurer la confiance et la sécurité.
Le Trust Seal Scheme, qui vise à soutenir la croissance du commerce électronique et de la vente en ligne dans un environnement sécurisé, viendra en effet complémenter le système de Public Key Infrastructure (PKI) qui est déjà instauré à Maurice et qui sert à garantir la sécurité des transactions électroniques et d’en assurer la confidentialité. Si le Trust Seal Scheme est amené à se concrétiser, cela devrait améliorer la confiance dans les sites de e-commerce et booster les ventes en ligne, espère l’ICTA. Le modèle qu’il veut mettre en place est basé sur un mode volontaire, d’où l’exercice de consultation publique en vue de rassembler les points de vue des stakeholders qui ont un intérêt à faire décoller le e-commerce à Maurice mais aussi ceux des consommateurs. Les questions qui seront abordées comprennent également la propriété intellectuelle, la protection des données personnelles et la protection des consommateurs. À la fin de cet exercice, un guide destiné aux consommateurs et aux e-commerçants verra le jour, de même qu’un site internet dédié où les entreprises de commerce électronique qui ont auront obtenu le sceau seront listées.
Le sceau sera accordé aux e-commerçants enregistrés à Maurice et qui respectent les obligations légales locales. Un code de conduite sera instauré, géré par l’ICTA et que les détenteurs des “Trust Seals” devront respecter. En cas de non-respect du code de conduite, le sceau sera retiré.
Un consultation paper est déjà accessible sur le site web de l’ICTA. Le public a jusqu’au mercredi 26 mars pour soumettre points de vue et commentaires à l’adresse e-mail suivante : ecommerce@imail.icta.mu. Un blog a également été mis à la disposition à l’adresse suivante : http://forum.icta.mu.