À Maurice dans le cadre du dévoilement du buste du mathématicien indien Srinivasa Ramanujan, le président du India Council for Cultural Relations et membre Rajya Sabha du parlement indien, a reçu, ce matin à l’Université de Maurice à Réduit, le titre de Doctor of Letters Honoris Causa. Ce titre honorifique salue ainsi sa contribution dans le domaine de l’éducation. Lors de son intervention, il a mis l’accent sur quatre piliers qu’il considère comme bases de la connaissance et a exhorté ceux concernés à avoir une « holistic approach towards education ».
Le coup d’envoi pour la cérémonie de remise de diplômes a été donné ce matin à l’Université de Maurice avec une Conferment Ceremony de Doctor of Letters Honoris Causa au Dr Karan Singh. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du président de la République, Kailash Purryag, du ministre de l’Éducation, Vasant Bunwaree, du ministre du Commerce, Cader Sayed-Hossen et de plusieurs autres membres du corps éducatif. Le Dr Karan Singh est à Maurice depuis lundi et sa visite s’insère dans le cadre du dévoilement d’un buste du mathématicien Srinivasa Ramanujan qui a été offert par l’Indian Council For Cultural Relations. En plaçant ce buste à l’entrée du hall de l’auditorium Octave Wiehe, l’Université de Maurice veut ainsi rendre hommage à ce mathématicien indien en faisant découvrir son parcours aux jeunes. L’institution vise aussi à renouer les liens entre l’Inde et Maurice dans le domaine de l’éducation.
Srinivasa Ramanujan (1887-1920) est né dans une famille de brahmanes pauvres et orthodoxes. Ce mathématicien indien était un autodidacte et a appris les mathématiques à partir de deux livres qu’il s’était procurés avant ses 15 ans : La Trigonométrie plane de S. Looney, et Synopsis of Elementary Results in Pure Mathematics de S. Carr qui contenait une liste d’environ 6 000 théorèmes sans démonstration. Ces deux ouvrages lui ont permis d’établir une grande quantité de résultats sur la théorie des nombres, les fonctions elliptiques, les fractions continues et les séries infinies, tout en créant son propre système de représentation symbolique pour arriver à ces résultats. Il a travaillé principalement en théorie analytique des nombres et est connu pour ses formules sommatoires impliquant des constantes telles que Pi et e et des nombres premiers.
Le dévoilement du buste a laissé place à la Conferment Ceremony. Le Dr Karan Singh est né le 9 mars 1931 à Cannes en France. Il est un homme politique, diplomate et écrivain indien, maharadjah du Jammu-et-Cachemire. Il a été ministre entre 1967 et 1980. Karan Singh a étudié à la Doon School. Il a étudié à Dehra Dun et a un baccalauréat en arts au Sri Patrap Sing College de Srinagar, à l’université du Jammu-et-Cachemire, une maîtrise ès arts en science politique puis un doctorat à l’université de Delhi. En 1980, il quitte l’assemblée et le gouvernement. Il s’investit dans de nombreuses associations culturelles et devient chancelier des universités hindoues de Bénarès, Jammu and Kashmir University et Jawaharlal Nehru University. En 1989, Dr Karan Singh est nommé ambassadeur d’Inde près les États-Unis mais démissionne l’année suivante, une fois redevenu député. En 1996, il est élu à la chambre haute du Parlement indien. Il est actuellement responsable du département des Affaires étrangères du comité central du Parti du Congrès. Il a plus d’une trentaine de publications.
Lors de son discours, le Dr Karan Singh s’est dit fier de recevoir un tel titre de l’Université de Maurice. Ceci, dit-il, ne fera que renforcer les liens solides qui existent déjà entre l’Inde et Maurice. Le politicien indien s’est ainsi attardé sur quatre piliers qu’il estime constituer les bases de la connaissance, notamment « learning to know », learning to do, learning to live together et learning to be. Le Dr Singh a exhorté ceux concernés par la promotion de l’éducation d’avoir une holistic approach. Le Dr Karan Sing s’est aussi dit impressionné par le fait que l’éducation et la santé soient gratuites à Maurice. « Mauritius should be a model of what developing countries should be », a-t-il affirmé. Ce dernier s’est aussi appesanti sur l’importance de pouvoir vivre ensemble, accepter les différences des autres et ainsi être en mesure de faire quelque chose pour la société. « We are born at a time when we can make a difference in the world », a-t-il conclu. Le Dr Karan Singh quitte le pays ce soir.