Des 300 entrées reçues, c’est Vijaye Prakash Gopee qui a remporté hier le « Gold Award » de la “Ramanujan Contest 2016”, organisée en hommage au mathématicien indien Srinivasa Ramanujan. Muhammad Azhar Bhuheekhan, Cindy Russeeawon et Dhiren Jhugroo ont également été récompensés pour leurs travaux. La « memorial lecture » a été donnée par le Pr Bruce Reznick, de l’université de l’Illinois, aux États-Unis.
Dans son discours, la vice-chancelière de l’Université de Maurice, le Pr Romeela Mohee, a indiqué que la “Ramanujan Contest 2016”, qui est organisée par le Srinivasa Ramanujan Trust et l’Université de Maurice, est destinée à stimuler les compétences des étudiants du secondaire et du tertiaire en mathématiques. « Srinivasa Ramanujan est considéré comme l’un des plus grands mathématiciens de tous les temps et il représente un grand modèle pour les étudiants et pour tous », a-t-elle déclaré. « Je suis sûre que les participants ont beaucoup appris de cette compétition. Il existe de nombreuses opportunités pour les gradués dans ce domaine. Nous espérons pouvoir organiser cette compétition annuellement et non tous les deux ans, comme c’est le cas actuellement », a dit la Pr Romeela Mohee.
La “Ramanujan Contest 2016” a enregistré environ 300 entrées. Parmi celles-ci, les quatre meilleures ont été choisies par un jury indépendant. C’est Vijaye Prakash Gopee, lauréat en économie de la cuvée 2013, qui a remporté le « Gold Award ». Les autres récompensés sont Muhammad Azhar Bhuheekhan, Cindy Russeeawon et Dhiren Jhugroo.
Dans son discours, le Pr Bruce Reznick a parlé de la vie de Srinivasa Ramanujan. Né le 22 décembre 1887, ce mathématicien indien est décédé le 26 avril 1920. « C’était un autodidacte. Il n’avait pas eu de formation formelle en “pure mathematics”, mais il a contribué énormément aux “mathematical analysis”, aux “number theory”, aux “infinite series” et aux “continued fractions”. » Selon le Pr Bruce Reznick, Srinivasa Ramanujan a développé seul sa propre recherche en mathématiques, ce qui lui a valu d’être vite reconnu par les mathématiciens indiens.
Le Pr Bruce Reznick a indiqué que lorsque les compétences de Srinivasa Ramanujan ont attiré la communauté scientifique, concentrée en Europe à cette époque, l’Indien a commencé un fameux partenariat avec le mathématicien européen G. H. Hardy. « Il a découvert à nouveau des théorèmes connus et en a produit de nouveaux. Durant sa courte vie, Srinivasa Ramanujan a compilé indépendamment environ 3 900 résultats. Presque toutes ses affirmations se sont avérées correctes, bien que certaines d’entre elles étaient connues », a-t-il relevé.
Pour le Pr Bruce Reznick, « la différence entre une personne médiocre et une personne intelligente » est que « lorsque la première voit la seconde, elle s’enfuit ». Il poursuit : « Mais, lorsque la personne intelligente voit l’autre, elle court après elle, pensant pouvoir apprendre quelque chose d’elle. »