L’escouade de la Criminal Investigation Division de Vacoas a procédé à l’arrestation de trois jeunes, de 17 à 18 ans, durant la semaine écoulée dans l’enquête sur le viol d’une handicapée intellectuelle de 18 ans survenu mercredi. Au cours des interrogatoires, deux des suspects ont avoué avoir forcé la jeune fille à avoir des relations sexuelles avec eux dans une cave à La Caverne. De son côté, le troisième a affirmé aux enquêteurs qu’il s’est contenté de regarder toute la scène.
Deux des suspects — soient un adolescent de Trèfles âgé de 17 ans et un habitant de Vacoas, Thierry Edmond Dintu, 18 ans — ont participé à une reconstitution des faits dans la matinée d’hier. Cette étape de l’enquête a permis aux limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Vacoas de mieux comparer les versions consignées par les deux jeunes hommes. L’autre présumé violeur, Brian Michael Chinappen, 18 ans, avait quant à lui été soumis à cet même exercice dans la journée de vendredi.
Les informations disponibles de sources policières indiquent qu’aux alentours de 11 heures mercredi deux des suspects ont repéré leur présumée victime dans les parages de la rue Madhoo Gopaul à La Caverne. La jeune fille, une habitante de Vacoas, connaissait au moins un de ses agresseurs. Dans un premier temps, elle devait catégoriquement refuser leurs propositions d’avoir des relations sexuelles avec elle. La présumée victime aurait alors été entraînée de force par les deux suspects dans une cave située à proximité, avant d’être rejoint par un troisième.
Selon les recoupements, ce sont seulement le mineur de Trèfles et Brian Michael Chinappen qui auraient, tour à tour, violer la jeune fille. Le suspect Thierry Edmond Dintu, alias Lazou, aurait pour sa part fourni des préservatifs aux suspects. Lazou se serait désister au dernier moment à passer à l’acte car il aurait aperçu du sang sur ses deux amis et aurait été à court de préservatif. Après cette scène atroce entre les mains de ses agresseurs, la présumée victime devait consigner une déposition au poste de police.
Dans un premier temps une escouade de la CID a procédé à l’arrestation de Brian Michael Chinappen et de Thierry Edmond Dintu avant de monter une opération pour mettre hors jeu l’adolescent de 17 ans vendredi. Les suspects ont comparu en Cour en fin de semaine pour leur chef d’accusation provisoire de viol et sont maintenus en cellule policière. De son côté la présumé victime a été autorisée à regagner son domicile après un court séjour à l’hôpital. L’enquête est menée par les sergents Ahamudally, Soogund, le caporal kullean, le constable Serwan sous la supervision de l’inspecteur Goinden.