Le Vaish Common Front (VCF) demande au gouvernement de mettre sur pied un Indian Diaspora Pilgrimage Council afin d’aider les Mauriciens désirant se rendre en pèlerinage en Inde. « Actuellement, des “group tours” organisent des pèlerinages mais il arrive que des problèmes surviennent une fois dans la Grande Péninsule. Nous réclamons donc la création d’un Indian Diaspora Pilgrimage Council, ce qui permettrait aux Mauriciens de bénéficier de supports logistiques, diplomatiques et organisationnels », avance Mahen Sookun, trésorier du VCF. Et de préciser qu’ils ne « demandent pas de l’aide financière » de l’État, « mais plutôt une structure pour l’organisation de pèlerinages » en Inde.

« Pravind Jugnauth ti fer enn premye pa kan li inogir premye Vaish bhawan de lil Moris. Nou demann li fer enn deziem pa ek li pou rant dan listwar. » Selon Mahen Sookun, « c’est un devoir pour tout hindou de rendre hommage aux ancêtres en se rendant dans la ville de Vanarasi, en Inde », pour accomplir les rites d’usage. « Nos ancêtres ont quitté leurs terres pour venir à Maurice et ils sont décédés ici. Nous devons effectuer des prières spéciales dans ce lieu sacré, en Inde, pour leur rendre hommage et les remercier pour leur sacrifice. »

Le VCF a salué « l’exemple du Premier ministre », qui était en déplacement dans l’Uttar Pradesh le mois dernier, et où il a pris un bain sacré dans le Gange. « C’était un moment de fierté pour les Mauriciens de voir notre Premier ministre invité d’honneur du Pravasi Bharatiya Divas », a souligné pour sa part Sanjay Proag, président du VCF, au cours d’un point de presse à l’hôtel Saint-Georges mardi. Ce dernier avance que les Mauriciens ont reçu un accueil chaleureux « ki finn tous nou leker ».

Sanjay Proag a également profité de l’occasion pour remercier le Premier ministre indien, Narendra Modi, ainsi que le yogi Adityanath, chief minister de l’État de l’Uttar Pradesh, « pour l’organisation sans faille du Kumb-Mela ». Selon le président du VCF, les Mauriciens « disposaient d’une place spéciale lors de cet événement » du fait que le chef du gouvernement mauricien était également sur place. Et de rappeler que 60 membres du VCF faisaient partie de la délégation de 400 Mauriciens qui se trouvait en Inde le mois dernier.