La Tamizh Puttaandu Manmatha Aandou – 5117, le nouvel an tamoul, sera célébré demain 14 avril par nos compatriotes de culture tamoule à travers le pays. Les célébrations nationales auront lieu à 15 h au centre culturel Indira Gandhi à Phoenix et l’invité d’honneur sera le PM, sir Anerood Jugnauth.
Cette annonce a été faite à la presse vendredi par le ministre des Arts et de la Culture, Santaram Baboo, en présence de Siven Pareatumbee, président de la Mauritius Tamil Temples Federation (MTTF), et des représentants de la Tamil Speaking Union, du Mauritius Tamil Cultural Centre Trust (MTCCT), de l’Union Tamoule, du Tiruvalluvar Circle et de la Murugan Foundation.
Dan Baboo a souhaité que le nouvel an tamoul apporte du succès, le bonheur et la prospérité pour la communauté et aussi pour le pays. Il a déclaré que le gouvernement a apporté tout son soutien pour que cette fête se déroule dans les meilleures conditions. Il a également lancé le panchagam (horoscope) contenant les prévisions pour l’année.
Siven Pareatumbee, le président de la MTTF, a déclaré que l’organisation célébrera cette nouvelle année sur le thème du rassemblement et que des efforts seront déployés afin de rebatir la communauté sur de nouvelles bases pour mieux faire face à l’île Maurice multiculturelle. Il a souhaité que la nouvelle année soit remplie de bonheur, de progrès et de prospérité pour la communauté et le pays. Une équipe, a-t-il soutenu, a établi le panchagam qui est un document de base pour des calculs scientifiques pour l’année en cours. Le spectacle de demain sera marqué par la prestation des artistes de la MTCCT et d’une troupe internationale, le Dodo Band. Le public aura l’occasion d’assister à une symphonie de veena sans aucun autre instrument et aussi à un instrumental live Bharatratyam. La célébration du nouvel an tamoul se poursuivra à travers le pays dans les semaines à venir.
La MTTF, a-t-il déclaré, a la responsabilité de promouvoir la religion, la culture et la langue et d’assurer que la communauté progresse dans la dignité, l’égalité tout en respectant les autres communautés.