Source : internet

L’Union européenne exige la libération de tous les journalistes détenus sans raison au Venezuela, a annoncé jeudi à Bucarest la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

« Nous allons en discuter avec les ministres des Affaires étrangères », a-t-elle ajouté à l’issue d’une réunion informelle avec les ministres de la Défense de l’UE.

Cette rencontre est suivie par une réunion des ministres des Affaires étrangères sur deux journée, jeudi et vendredi. « J’appelle personnellement à la libération des journalistes », a-t-elle insisté.

Deux journalistes français et trois journalistes de l’agence espagnole EFE – un reporter espagnol, une vidéaste colombienne et un photographe colombien – ainsi que leur chauffeur vénézuélien ont été arrêtés jeudi. Deux journalistes chiliens ont également été expulsés.

« Tous les journalistes doivent être en mesure d’exercer leur profession », a affirmé Mme Mogherini.