Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a regagné le pays hier après avoir participé au Sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la SADC. Le sommet, qui a pris fin hier, a été marqué par la signature de quatre instruments légaux visant à accélérer la coopération et l’intégration régionale et économique entre les pays membres de la région : le SADC Protocol on the Tribunal, le Protocol on Environmental Management for Sustainable Development, le Protocol on Labour et la Declaration on Regional Infrastructure Development.
Une des résolutions adoptées par les membres de la SADC durant ce sommet porte sur les Chagos. Les pays membres ont soutenu la revendication légitime de la République de Maurice concernant sa souveraineté sur l’archipel des Chagos.
Dans son discours de clôture, le nouveau président de la Communauté d’Afrique australe, Robert Mugabe, a promis de représenter les intérêts de la région au niveau international. « This is a task that cannot be accomplished by the Chair alone. I, therefore, will count on your individual and collective support to steer the agenda of SADC in order to achieve effective implementation of our programmes and I have no doubt that together we will succeed », a dit le président Mugabe.
Le dossier des Chagos avait été évoqué par le chef du gouvernement mauricien dans son intervention devant les représentants des pays de la SADC présents à Victoria Falls.
Le Sommet de la SADC a également adopté une déclaration sur les petits États insulaires en développement pour leur offrir le soutien de la SADC en vue d’un développement océanique et aquatique durable. La troisième conférence des petits États insulaires en développement aura lieu aux Samoa au début de septembre prochain.
Concernant Madagascar, le sommet a réaffirmé sa détermination à soutenir la Grande Île dans sa démarche de réconciliation nationale et d’édification de la nation malgache. Le sommet de Victoria Falls préconise que l’industrialisation soit au centre de l’agenda d’intégration régionale de la SADC.
Dans le communiqué final adopté hier, la SADC prend note du progrès sur la représentation féminine dans la politique et dans la sphère décisionnelle auprès de ses États membres et elle appelle ces derniers à mettre en place des législations efficaces pour pérenniser ces grandes avancées. Des progrès ont également été notés dans la prévention et le contrôle du VIH/sida et concernant le virus Ébola, la SADC appelle tous ses États membres à mettre en place des mesures préventives.
Le sommet a également ratifié la Regional Food and Nutrition Security Strategy de la SADC pour la période 2015 à 2025 visant à renforcer la sécurité alimentaire dans la région.
De son côté, le président Michel des Seychelles a noté que la situation politique et sécuritaire dans la région de la SADC est stable, et que cette stabilité aiderait à « faire avancer le programme commun de l’intégration économique et de la promotion de nos pays respectifs ». James Michel a fait un plaidoyer en faveur de Madagascar. « Je pense qu’il serait bon de relever les nombreux défis de la réconciliation et du développement socio-économique du pays. Je crois que la famille de la SADC devrait continuer à coopérer avec Madagascar dans sa phase de post-conflit et en particulier dans son processus de reconstruction », a-t-il déclaré. Le thème du sommet était « la stratégie de la SADC pour la transformation économique : la mobilisation des ressources de la région pour une économie durable et le développement social par le biais de la valorisation et l’ajout de valeur ».
Le prochain sommet aura lieu l’année prochaine au Botswana.