Le 1er décembre, le monde observe la Journée mondiale du VIH/Sida. Un rappel pour Maurice où le nouveau contexte décidé par le gouvernement pourrait favoriser la propagation du virus.
Plusieurs des changements apportés par le ministère de la Santé depuis décembre 2014 pourraient aboutir à une nouvelle explosion dans la contamination au VIH/Sida à Maurice. Cette crainte est partagée par les observateurs en fonction d’une série de modifications vues dans les comportements des groupes considérés à risque sur le terrain. Une hausse dans le pourcentage de transmission chez les usagers de drogues est actuellement observée au niveau des statistiques officielles. Pour 2015, à septembre, 34,5% (36,4% en juillet) des nouveaux cas provenaient de cette communauté, qui affichait 31,1% en 2014.