Les élections dans le Sud se sont déroulées dans le calme, en dépit de quelques prises de bec dans certains endroits. Les villageoises 2012 dans cette région ont été surtout marquées par un faible taux de participation, soit autour de 40 %. Le mouvement vers les centres de vote a été assez lent dans la matinée. Il a fallu attendre l’après-midi pour voir de l’animation dans les différents villages.
Mahébourg, un des principaux villages de la région sud, affichait une ambiance bon enfant dimanche matin. À part quelques agents postés devant les centres de vote pour accueillir les électeurs, il n’y avait pas de grande animation. À midi, le taux de participation dans ce village était de 15,6 %. Un chiffre correspondant à peu près à la même situation dans les villages avoisinants, soit 15,7 % à Rose-Belle, 17,2 % à Trois-Boutiques et 19 % à L’Escalier.
Autour des différents centres de vote, les partis ne lésinaient pas sur les moyens pour aller chercher les électeurs chez eux, particulièrement ceux ayant des difficultés pour se déplacer. À Rose-Belle, par exemple, on est allé jusqu’à la maison de retraite gérée par les religieuses pour chercher les pensionnaires afin qu’ils accomplissent leur devoir civique.
Dans le même village, l’équipe des fleurs veut se poser en challenger face à l’équipe téléphone, qui avait remporté les dernières élections. Oomarsunkur Mooloo, ancien policier à la retraite, est d’avis que son équipe apportera le changement tant attendu par les villageois. Étant un travailleur social très actif sur le terrain, il a identifié toute une liste de priorités pour Rose-Belle. Malgré la course vers le conseil de village, tout se déroule dans le respect et le calme, fait ressortir pour sa part Navinchand Gunputh. Après avoir été président du village par le passé, il a décidé de se présenter en indépendant cette fois-ci et se dit confiant d’une victoire.
À Tyack, les rues étaient beaucoup plus animées qu’ailleurs. L’intérêt des villageois pour ces élections se confirme d’ailleurs avec le taux de participation de 32 % à 13h. Trois partis sont en lice dans ce village. Le groupe Télescope est à sa première participation. Jeewan Ghoolet, le porte-parole, ne manque pas de souligner que c’est la première fois que Tyack aura son propre conseil de village. « Auparavant, nous faisions partie du conseil de Rivière-des-Anguilles », précise-t-il.
Le village voisin de Souillac affichait la même animation avec 33,8 % à 13h. Sylvie de Leusse, chef de file du Mouvement Citoyen de Souillac, garde le sourire malgré quelques surprises. « Ces élections m’ont ouvert les yeux sur beaucoup de choses dans mon village. » Elle évoque alors le communautarisme auquel elle a dû faire face pendant la campagne. « Je crois que c’est quelque chose de bien ancré dans les moeurs mauriciennes et qui mettra un certain temps avant de disparaître. »