Ayant eu trois côtes et la clavicule fracturées suite à sa chute sur Hot Rocket  lors de la 17 journée, le jockey Darryl Holland a rechaussé les étriers depuis lundi dernier et sera en selle pour cette 25e journée à nouveau pour l’entraînement Vincent Allet.
« Cela va faire exactement huit semaines depuis ma chute sur Hot Rocket, soit le 25 juillet dernier, et je suis très ravi d’être de nouveau en selle depuis lundi dernier » s’est réjoui le jockey britannique mardi dernier après le training matinal. «J’ai retrouvé le chemin des entraînements hier, et ce matin j’ai piloté pas moins de six coursiers. So far so good for my shoulders et I am excited for Saturday to come to be back on track».
Pour rappel, un incident survint à 450m de l’arrivée quand Zambezi Torrent coupa la route à Lake Geneva. Dee Major fut aussi gêné et Hot Rocket ne put éviter les postérieurs de ce dernier et chuta. Darryl Holland se retrouva alors à terre et ayant pris un coup au thorax, il éprouvait des difficultés à respirer et fut transporté d’urgence en clinique pour recevoir les premiers soins. Par la suite, on décela une fracture à la clavicule, des côtes cassées et un poumon perforé.
Il devait regagner son pays natal après sa sortie de la clinique pour rejoindre sa famille et petit à petit, le jockey a pris son mal en patience. «Cela m’a pris beaucoup de temps. Heureusement que je n’ai pas eu à subir une intervention chirurgicale. On m’a fait des injections pour aider les joints et les os. J’ai pris le temps qu’il fallait pour me reposer sur avis médical et comme j’ai eu leur feu vert maintenant, j’ai recommencé à travailler».
À la question de savoir si cela faisait la première fois qu’il ne pouvait exercer aussi longtemps, Holland devait surprendre en disant que cela fait la quatrième fois dans sa carrière qu’il est au chômage technique pour un si long bout de temps. «Je ne veux pas rentrer dans les détails de mes accidents en course, mais cela fait la quatrième fois que je suis hors circuit. Mais c’est comme pour un footballeur qui est blessé et qui n’est pas apte à jouer pour un certain temps. Pour un jockey, c’est plus risqué encore. Ce sont les risques du métier et c’est très dangereux», a-t-il souligné.
Holland veut vite retrouver la piste et la compétition, et dès ce samedi il sera de nouveau en selle pour l’entraînement Vincent Allet qui n’a pas goûté au succès depuis la victoire de Cinchona avec Sunil Bussunt en selle lors de la 19e journée alors que le jockey britannique avait visité la winner’s enclosure sur Streetbouncer lors de la 16e journée, soit juste avant sa vilaine chute. «J’ai hâte de reprendre la compétition. Je peux dire haut et fort à mes fans et à tous les turfistes: I’m back! Il reste encore 12 journées jusqu’à la fin de la saison and follow Allet Stable», a -t-il conclu.