En cinq ans, soit pendant la période 2008-2013, le groupe Aquarelle, de Ciel textile, a doublé son chiffre d’affaires. C’est ce qu’a indiqué mercredi dernier le CEO Eric Dorchies lors d’une rencontre avec la presse au siège de Laguna Clothing Mauritius, Boundary Road, Rose-Hill, à l’occasion d’une visite de cette unité spécialisée dans les chemises pour homme, organisée dans le cadre de la célébration des 20 ans d’existence du groupe. Aquarelle a enregistré un chiffre d’affaires de Rs 4,3 milliards pour la période 2012-2013 et prévoit une croissance de 20% pour l’année en cours, a souligné M. Dorchies.
Le Chief Executive (CEO) d’Aquarelle Eric Dorchies note que le chiffre d’affaires atteint pour l’année financière écoulée représente 50% du chiffre de Ciel Textile. Aquarelle vise la barre symbolique des Rs 5 milliards de chiffre d’affaires pour la présente année. Un objectif fixé il y a sept ans, fait ressortir M. Dorchies. Il note que le groupe se positionne aussi comme la « best alternative » à la Chine.
Outre Maurice, le groupe, qui a vu le jour il y a 20 ans après un rebranding de l’ex-New Island Clothing de la rue Boundary, est présent à Madagascar, en Inde et au Bangladesh. Notons que dans ce dernier pays, il travaille uniquement en sous-traitance par le biais de 10 liaison offices. Selon le CEO, le groupe avait démarré avec dix employés, alors qu’il en compte aujourd’hui 8 000 avec une répartition de la production différente selon les pays, en l’occurrence Maurice (25%), Madagascar (25%), l’Inde (42%) et le Bangladesh (8%). Le groupe fabrique ses propres tissus et propose trois types de produits sous les marques suivantes : Pastel bleu (chemises pour femmes), Laguna clothing (chemises de ville pour hommes) et Aquarelle Casual (chemises casual).
M. Dorchies affirme qu’Aquarelle a connu une expansion fulgurante à Maurice puis à Madagascar. « Nous avons surfé sur l’AGOA (Africa Growth and Opportunity Act), ce qui a permis un important développement sur le marché américain. » Cependant, avec la crise à Madagascar en 2002, Aquarelle a souffert et a été contrainte de fermer ses portes. S’il comptait entre 4 000 et 5 000 employés en 2002, indique le CEO du groupe, à la fin, il n’en restait plus un seul.