Le succès d’affluence du premier Vintage Music Revival a donné des idées à Jacques Maunick, qui réitère l’expérience les 17, 18 et 19 mai au MGI à Moka. Pendant 2h30, le public sera de nouveau transporté dans les années 50/60 à travers des tubes intemporels portant la signature des Shadows, de Nat King Cole, Jacques Brel, d’Edith Piaf et autres The Champs.
Nous avons rencontré les musiciens et quelques-uns des chanteurs et chanteuses lors d’une répétition sous la véranda de Jacques Maunick à Pointe aux Sables.
Des notes de guitare et de clavier et une batterie se font entendre alors que les musiciens se préparent pour la répétition. Les chanteurs sont très relax; l’ambiance est au beau fixe. Gaëtan Rivet, le bassiste, laisse libre cours à son imagination pour faire rire ses petits camarades, et fait mouche à chaque fois. Quelques instants plus tard, la première mélodie envahit toute la maison : c’est Shadoogie des Shadows. Morceau qui sera joué en ouverture des concerts. En fermant les yeux, on croirait entendre la guitare de Hank Marvin des Shadows, tellement est juste la mélodie du soliste Christian Latour.
On apprend que le répertoire de Vintage Music Revival se composera d’une cinquantaine de chansons des années 55 à 65. Selon Jacques Maunick, ce répertoire a été modifié de 25 à 30% par rapport au premier concert l’année dernière. On pourra ainsi se délecter de la divine mélodie de Pretty Woman de Roy Orbison ou encore Save The Last Dance For Me des Drifters, en sus de Tequila des Champs, Quando, Quando, Quando de Pat Boone, Apache des Shadows, L’hymne à l’amour d’Edith Piaf ou encore Ne me quitte pas de Jacques Brel.