Apporter un changement au fléau de la violence domestique à Maurice, se pencher sur de nouvelles stratégies et en discuter ouvertement pour trouver des solutions durables. C’est dans cette optique que la délégation de l’Union européenne à Maurice, en collaboration avec le ministère de l’Égalité des genres, a organisé une conférence/débat, placée sous le thème “Stop violence against women and girls”. La conférence/débat a été organisée dans le cadre de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre, ainsi que de la campagne “16 jours d’activisme”. Cet événement a eu lieu le mercredi au Gold Crest Hotel, Quatre-Bornes.

La ministre de l’Égalité des genres, Roubina Jadoo-Jaunbocus, a souligné l’importance d’être à l’écoute de toutes les parties prenantes. « Je l’ai dit samedi, je serai à l’écoute des femmes et des enfants. C’est dans cette optique que nous avons organisé cette conférence/débat afin de prendre connaissance de ce qui se passe dans la société. Ensuite, au niveau de mon ministère, j’ai demandé que nous travaillions ensemble pour fournir un service intégré. De plus, nous avons lancé une campagne qui est destinée aux hommes également. Nous établirons des dialogues avec les hommes qui nous aideront à mener la lutte. D’ailleurs, depuis le lancement de cette campagne, plusieurs hommes m’ont approchée pour me faire part de leur intérêt à nous aider », a-t-elle déclaré.

Elle a aussi indiqué que le ministère de l’Égalité des genres compte mettre sur pied un « integrated support system », qui sera un service de haute technologie. Cette initiative vise à permettre aux femmes de se remettre sur pieds. Par ailleurs, des “economic empowerment programs” seront lancés dans les centres d’accueil à travers le pays.