Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre, hier au bâtiment du Trésor. C’est la deuxième fonction d’État qu’il effectue après celle de lundi dernier auprès du président de la République, Kailash Purryag, à la State House.
Accompagné du secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, et du président de la CAF, Issa Hayatou, l’homme fort du football africain a exprimé son admiration pour Maurice, qui est « un petit pays au grand coeur. » « L’hospitalité, la gentillesse, la chaleur et le charme de cette île sont formidables », a-t-il fait ressortir. Sepp Blatter a par la suite félicité Navin Ramgoolam pour le bon développement du pays et aussi pour l’économie locale qui tient bon en dépit d’une situation mondiale difficile.
De son côté, le Premier ministre a indiqué que c’est un grand honneur pour le pays d’abriter un événement de dimension planétaire. « À travers ce congrès, la presse internationale ne parle que de Maurice. C’est un honneur pour les Mauriciens. De ce fait, on pourra parler un peu de football à la place de la politique en ce moment », a souligné le chef du gouvernement.
Sepp Blatter a aussi expliqué pourquoi la FIFA a choisi Maurice comme pays organisateur du Congrès 2013. « Maurice est une destination attractive. En venant ici, on permet à l’Afrique d’accueillir un tel événement après le Maroc en 2005 et l’Afrique du Sud en 2010 », a déclaré le président de la FIFA.
Sepp Blatter en a profité, hier, pour parler de la limite d’âge dans le football. « C’est de la discrimination. Je suis d’accord pour la limite des mandats pour tout le monde. Mais les médias en ont parlé comme si c’était l’événement le plus important », a-t-il estimé.