Le Challenge Vital de cross-country reprend ses droits cet après-midi avec la 4e manche qui se courra sur la pelouse du Collège du St Esprit à Quatre-Bornes. Après l’annulation de la 3e étape (Roche-Bois), ce break devrait sans doute permettre aux coureurs d’attaquer cette étape avec plus de fraîcheur à une semaine de la phase finale prévue le 27 février à Candos.
Déjà victorieux à Candos et à St-Félix, Mohammad Dookun s’élancera cet après-midi pour une troisième victoire de rang dans le challenge. Une victoire lui offrira le titre de champion de la ligue en attendant la consécration dans le championnat national à Candos, sauf imprévu. Ses deux plus proches poursuivants, Nicolas Boissèque, 2e à St-Félix et 4e à Candos, et Christophe Mootoosamy, 2e à Candos et 3e à St-Félix, seront eux engagés dans la lutte pour la 2e place.
Par contre, les marathoniens ne devraient pas prendre le départ, ayant déjà plusieurs jours d’entraînement à rattraper, la faute aux récentes intempéries, à l’image de Jean-Luc Vilbrim et Christophe Maréna. Jean-Luc Vilbrim avait terminé 3e à Candos et été contraint à l’abandon à St-Félix.
La course élite dames devrait donner lieu à un nouveau duel entre Prisca Manikion et Aurélie Agathin. Manikion avait effectué une entrée victorieuse dans le cross à St-Félix, précédant à l’arrivée Aurélie Agathin. Celle-ci avait également terminé deuxième à Candos derrière la triathlète Fabienne St Louis. Rachel Michel et Sabrina Rabot devraient compléter les rangs pour offrir à cette étape un peu plus d’opposition. Cet après-midi, le parcours de la course féminine passe de 5 à 5,6 km. En cas de victoire, Prisca Manikion devra attendre la phase finale pour être à nouveau sacrée en ligue et peut-être en championnat.
Dans les autres catégories, quelques favoris qui avaient chuté à St-Félix tenteront de refaire surface, alors que d’autres qui ont réalisé le sans-faute jusqu’ici seront en quête d’une troisième victoire, à l’image de Matheis Nanette et Anastasia Mars (poussins/poussines), Gopalen Ramasawmy et Angélica Natchoo (cadets garçons-filles) et Laval Marjolin (vétérans).