Le cross reprend ses droits cet après-midi avec l’ouverture de la Vital Cross-Country League version 2013. Ce coup d’envoi est prévu à 14h sur le parcours des Casernes à Curepipe. En quatre manches couplées de la phase finale prévue le 2 mars au Gymkhana, on saura à l’orée de cette nouvelle saison dans quelles dispositions se trouve l’élite nationale de demi-fond et fond.
Cette première manche sera pour plusieurs synonyme de réglage. Mais pour d’autres, il s’agira surtout de ne pas rater cette entrée en matière, notamment dans la course des as. Car depuis l’année dernière, le cross a été rendu au demi-fond et au fond par son nouveau champion en titre, Nicolas Boissèque. Il avait mis fin à une certaine domination bien réelle des coureurs du marathon dans la ligue de cross. Et en trois courses sur quatre, Boissèque avait frappé un grand coup en mettant fin aux espoirs du marathonien Jean-Luc Vilbrim pour s’offrir un premier titre de champion national et de la ligue pour sa deuxième année chez les seniors.
C’est donc avec la ferme intention de conserver ses titres qu’il s’élancera cet après-midi. Il aura face à lui les mêmes adversaires, dont Vilbrim, Paramasiven Sammynaden, Xavier Verny, sans oublier le néopromu mais néanmoins très valable Mohamed Dookhun, et Christopher Mootoosamy. Pour Vilbrim, déchu de son titre de champion national l’an dernier, ce nouveau duel sera synonyme de revanche, estime son coach, Mike Félicité. « Il est évident qu’il voudra le reconquérir et cela va donner lieu à un beau duel arbitré par Sammynaden et Dookhun », dira-t-il. Quant à Dharamjay Jeetun (marathon), il n’est pas au mieux en ce moment, tout comme Xavier Verny. Ce dernier sera ce matin au départ d’une course de trail avant de s’aligner au cross dans l’après-midi. « Il se concentre plutôt sur la piste cette saison en vue des événements à venir », précise le coach.
Reste que Nicolas Boissèque avoue n’avoir rien négligé durant sa préparation. Il est prêt à relever un nouveau défi dès cet après-midi, même s’il estime que « ce ne sera pas aussi évident que l’an dernier. » « Vilbrim est en forme. Avec Verny qui revient progressivement, Sammynaden, Mootoosamy et Dookhun, il ne faudra surtout pas les sous-estimer. Mais ce passage dans le cross nous donnera des indications pour la piste », souligne Boissèque, 21 ans. Il connaît bien le parcours des Casernes, s’y étant déjà imposé il y a quelques jours lors du cross régional de Curepipe.
Son coach, Jacques Lebon, est lui aussi confiant que son poulain fera à nouveau la différence. « Il est prêt pour la rentrée. Même si c’est sur la piste qu’il compte aller chercher un chrono cette année, il va courir le cross pour gagner. Il s’est bien préparé. Et on devrait avoir cinq-six coureurs dont Nicolas en tête du peloton sur les trois tours prévus du circuit », convient-il.
Chez les dames, d’aucuns estiment que Prisca Manikion est bien partie pour conserver sa double couronne. Mais pour son entrée cet après-midi, elle devra aussi compter avec quelques juniors telles Emilie Ng Foong Po, Aurélie Agathin et Rachel Michel qui ont monté de catégorie et, bien sûr, les Love Macchabée, Sabrina Kiesler, Lidzy Bayaram, Valencie Cupidon et Annabelle Lascar si celle-ci décide de prendre le départ.
Interrogée quant à ses prétentions dans cette nouvelle ligue de cross, Prisca Manikion estime que « la course n’en sera que plus animée avec la présence de toutes les coureuses mentionnées plus haut. » « À part une inflammation aux tendons, je crois que tout va bien. Mais j’ai un peu de doute vu que j’ai débuté la préparation plus tard cette année, soit vers le milieu de décembre, à cause de mes examens. Les juniors sont à surveiller. Mais attendons cet après-midi pour en savoir plus », confie-elle.
Après les courses de réglage qui ont eu lieu la semaine dernière dans certaines régions, voici l’heure du début des vraies hostilités. Après cette première sortie, les manches suivantes se courront le 1er février à Mon-Choisy, le 16 février à Médine, le 24 février à Trianon et le 2 mars au Gymkhana à Vacoas.