Azur SC est devenue la première équipe mauricienne à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe des Clubs champions de volley-ball de la Zone 7 version 2015 qui se déroule actuellement à Madagascar. En effet, les protégées de Guito Lepoigneur ont pris la deuxième place de la poule C. Quant au Camp Ithier VBC et au Quatre-Bornes VBC, la quête d’un ticket pour l’étape suivante s’est arrêtée hier avec leurs défaites respectives face aux Malgaches d’ASI et celles de l’AMVB.
Azur SC affrontera vendredi les Seychelloises d’Anse Royale, tenantes du trophée. Une équipe que les Mauriciennes avaient déjà rencontrée l’année dernière et qu’elles avaient battue. « J’espère que l’histoire va se répéter », lance l’entraîneur d’Azur SC. Ses protégées auront donc la vie dure face à une équipe seychelloise qui entend ramener le trophée à la maison.
« Mais nous avons nous aussi des arguments à faire valoir. Ce sera serré, difficile, mais je sais que les filles pourront y arriver », avance Guito Lepoigneur. Pour la petite histoire, même su Azur SC avait battu Anse Royale l’année dernière, les Seychelloises avaient terminé avec le trophée…
L’autre demi-finale sera 100% malgache, mettant aux prises Stef’Auto à AMVB demain. En effet, le Quatre-Bornes VBC a pris la porte de sortie après s’être incliné face à l’AMVB. Cette défaite est d’autant plus amère que les éléments de Lindsay Wilson s’inclinent au tie-break (25-23, 8-25, 26-24, 23-25, 9-15), alternant le bon et le moins bon pendant la même rencontre.
Chez les hommes, le Camp Ithier VBC se voit éjecter de la compétition après avoir connu sa troisième et dernière défaite. La manche retour, face aux Malgaches de l’ASI, ne leur a pas souri. Les hommes de Deepak Aungnoo ont été vite rappelés à l’ordre — à peine 1h30 de jeu — sur le score de 3-1 (17-25, 25-15, 22-25, 22-25).
Par contre, les Trou aux Biches Sharks ont conservé leurs chances de qualification pour l’étape suivante après s’être imposés face aux Comoriens de Racines. Une victoire en trois sets, vite pliés (25-19, 25-14, 25-21), leur permet d’espérer. Et pour valider ce ticket, il leur faut trouver les ressources nécessaires pour contrer l’effectif de la Gendarmerie nationale ce soir.