Selon toutes probabilités, la course à la consécration dans le championnat masculin 1A de volley-ball ne devrait concerner que le Faucon Flacq Camp Ithier VBC et le Quatre Bornes VBC. Lors du duel des principaux challengers samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, cette dernière formation a pris le meilleur des Trou aux Biches Sharks en trois sets (25-23, 25-23 et 25-18). De son côté, l’équipe de Camp Ithier a maintenu sa série victorieuse en disposant du Mangalkhan VBC sur le score de 25-13, 25-21 et 25-19 en une heure de jeu.
Alors que la manche aller de ce championnat s’est achevée, il est vrai qu’avec ce nouveau revers, la formation des Trou aux Biches Sharks n’a pas été à la hauteur des espoirs placés en elle. La venue du Seychellois Guy Valentin n’a pas eu l’effet escompté et le rêve d’un deuxième sacre consécutif s’est quasiment envolé. Face au Quatre Bornes VBC, la bande à Dharmendra Gundowry a de nouveau démontré ses limites, malgré une avance de six points prise lors de la deuxième manche. Quant aux Quatre-Bornais, ils ont eu le mérite de se rebiffer, après leur nette défaite face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC le samedi précédent. Ils auront toutefois à cravacher dur s’ils veulent reprendre l’actuel leader, du fait qu’ils concèdent quatre points de retard.
Quant à l’équipe de Camp Ithier, rien ne semble pouvoir l’arrêter dans sa marche inexorable vers le titre. Le Mangalkhan VBC n’a pas pesé lourd face à un bloc qui a enregistré 100% de réussite lors de cette manche aller. De son côté, le Club Sportif de Pamplemousses a bouclé son parcours sur une note positive en dominant le Port Louis Red Star sur le score de 25-11, 25-20 et 27-25. Une prestation intéressante pour les protégés de Sanjeev Jundoosing, avec quatre victoires et trois défaites, et la possibilité de se retrouver sur le podium à la fin de la compétition. Par contre, le Curepipe Starlight, avec le départ de quelques titulaires (Guy Valentin, Gino Sophie et Allan Philippe) n’a pas eu le même rayonnement que lors du dernier championnat à l’issue duquel il avait décroché la deuxième place.
Si l’équipe de la ville lumière tentera malgré tout de jouer les trouble-fête, le Port Louis Red Star a pu sortir la tête hors de l’eau grâce à ses succès aux dépens du Mangalkhan VBC et de l’US La Flora. Par contre, l’équipe de Mangalkhan, qui avait affiché de bonnes dispositions lors de la Coupe de la République, demeure une énorme déception jusqu’ici. Alors qu’une place dans le Top Four semblait dans ses cordes, voilà qu’elle se retrouve actuellement à la traîne. Même sa victoire face à l’US La Flora n’a été acquise qu’au tie-break. Quant aux néopromus, ils ont effectué jusqu’ici le délicat apprentissage de l’élite. Aucune victoire à leur actif, et il leur faudra retrouver d’autres sensations afin d’éviter un rapide retour en division 1B.
Il est à noter que la manche retour devrait débuter demain soir.