Bénéficiant du soutien de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) compte innover cette saison en lançant un tournoi interrégions. Cette compétition devrait être lancée dans quelques semaines et toutes les rencontres seront retransmises en direct par la station nationale. L’idée de l’organisation de ce tournoi a été lancée au cours d’une réunion technique tenue à Vacoas, lundi, en présence des représentants des équipes de première division.
Le président de l’AMVB, Bharun Teeroovengadum, s’attend à un succès de cette manifestation. « Les douze régions de l’île seront concernées et ce sera une façon de démocratiser et populariser le volley-ball. D’autant que les rencontres se dérouleront dans les différentes régions. Les municipalités et les conseils de districts seront également impliqués », avance-t-il. L’autre échéance à court terme demeure les championnats nationaux masculin et féminin dont le coup d’envoi est prévu le 5 avril. Par la suite, les play-offs concerneront les six meilleures équipes masculines et les quatre meilleures équipes féminines. Ces formations seront alors en course pour la consécration. À l’issue des play-downs, huit équipes masculines et six formations féminines seront maintenues chez l’élite, et les autres seront reléguées en division inférieure.
Quant aux présélections nationales, elles reprendront le chemin de l’entraînement le 31 mars, soit au lendemain des finales de la Coupe de l’Indépendance. Dans ce contexte, Melchior Miniopoo et Lindsay Wilson, qui seront désormais considérés comme assistants-entraîneurs nationaux du fait que le Français Fabrice Chalendar accédera au poste d’entraîneur national, ont eu une rencontre avec les membres du comité directeur de l’AMVB lundi à Vacoas. Il est à noter que Fabrice Chalendar est attendu le 1er mai, alors que les séances d’entraînement se tiendront le lundi et le mercredi.
Au cours de la rencontre de lundi, Kaysee Teeroovengadum, secrétaire de l’AMVB, a également lancé l’idée d’organiser une ligue semi-professionnelle. Il a aussi été question d’organiser un championnat juniors la saison prochaine et il sera alors impératif que toute équipe devra posséder en son sein une formation juniors.