Incroyable mais vrai! Le calendrier masculin et féminin des play-offs de volley-ball est ce qu’on pourrait appeler de démentiel. Les douze équipes engagées auront du mal lors de ces cinq prochaines semaines, devant enchaîner les matches à un rythme effréné avec très peu de repos. La compétition débutera de ce fait ce mardi pour se terminer le 6 novembre. Une course contre la montre qui s’annonce éreintante.
60 rencontres sont programmées pour ces plays-offs, 30 en masculine et féminine. Ces play-offs détermineront les équipes championnes et celles qui seront en action lors de la Coupe des clubs champions de la zone 7. L’Association Mauricienne de Volley-Ball (AMVB) veut à tout prix boucler ces play-offs au plus vite, au moins une semaine avant le coup d’envoi de la CCZ7. Pour cela, la fédération fait fort avec des rencontres qui se disputeront sans la moindre interruption. Par exemple, six matches se tiendront le 2 novembre prochain et certaines équipes seront amenées à jouer sur deux jours consécutifs. C’est aberrant. Les questions que l’on se pose sont les suivantes : Quel temps de récupération pour ces volleyeurs, qui doivent souvent concilier sport et obligations professionnels ? N’aurait-t-il pas été plus logique d’organiser ces play-offs sur un seul tour ?
Contacté à ce sujet, le président de l’AMVB, Bharun Teeroovengadum  répond. « C’est une bonne chose. Le fait que certaines équipes auront à évoluer deux jours consécutifs est une bonne préparation afin de les mettre en situation  de la Coupe des clubs champions. Il ne faut pas oublier que lors de cette compétition, elles auront à disputer des rencontres sur quatre jours consécutifs. Elles doivent s’y préparer dès maintenant. La formule aller-retour a été approuvée ». Il soutient que les arbitres n’ont également trouvé aucune objection. « Ils sont prêts pour ce challenge et donneront le meilleur d’eux-mêmes. Je leur fait totalement confiance ».
À noter qu’ils ne sont que deux arbitres, à savoir Yvan Rivet et Rohit Caullychurn à officier lors des différentes rencontres. Auront-ils le même degré de lucidité et de concentration au fil des matches? À cette question, l’en d’entre eux, Rohit Caullychurn ne se fait pas de souci. « Ce n’est pas un problème. Par le passé, nous avons déjà enchaîné les rencontres. Il faudra rester concentré et nous releverons ce défi. Yvan Rivet et moi-même ne sommes pas des novices. Nous savons ce que nous avons à faire », explique-t-il. Olivier Ami, président des Trou-aux-Biches Sharks et membre de l’AMVB estime que même si ce sera dur, il faudra faire avec. « Toutes les équipes engagées dans les play-offs auront du mal. Les joueurs savent ce qui les attendent et ils devront donner le maximum », déclare notre interlocuteur.
Bharun Teeroovengadum a par ailleurs mentionné que la formule round robin a été appliquée pour cette compétition. Ce qui explique que les dernières rencontres ne mettront pas en opposition les équipes les plus en vue. C’est dommage pour la beauté du spectacle !