L’équipe féminine du Curepipe Starlight peut nourrir bien des regrets suite à son élimination dans la Coupe des clubs champions de la zone 7 de volley-ball.
Au Palais des Sports de Roche Caïman aux Seychelles hier après-midi, les championnes de Maurice se sont inclinées après haute lutte face aux Seychelloises de Cascade (27-29, 23-25 et 23-25) après 86 minutes de jeu. Elles n’obtiennent donc pas leur visa pour les demi-finales, et ce sera le Faucon Flacq Camp Ithier VBC qui sera le seul représentant mauricien à ce stade de la compétition.
Malgré une bonne entame de match de l’équipe championne de l’archipel (10-6 puis 23-21), le CSSC, avec dans ses rangs Maïta Cousin, Tiffany Nursimloo, Vanessa Chellumben, Angélique Ramdoss, Felicia Julie et Heidy Bauda, nivellera le score à 23-23 avant de se retrouver avec une balle de set. Toutefois, Tiffany Nursimloo devait se blesser à ce moment précis. Transportée à l’hôpital, une entorse à la cheville fut diagnostiquée et la joueuse a été plâtrée.
Reste que l’équipe curepipienne ne pourra convertir deux autres balles de set avant de s’incliner. Le même scénario se reproduisait dans la manche suivante, avec une avance de 11-4 pour Cascade, un retour du Curepipe Starlight à 23-23 et un nouvel échec de deux points.
Au bout du compte, la déception était immense dans le camp mauricien. « La blessure de Tiffany a bouleversé les données. Malgré cela, les joueuses se sont battues jusqu’au bout. Dommage que nous perdons les trois sets par deux points, car la rencontre pouvait basculer à tout moment », indiquait l’entraîneur Deepak Sowaruth. Le CSSC, avec une victoire et une défaite, termine à la troisième place de son groupe.
Par contre, l’autre représentant mauricien en féminin, à savoir Azur SC, a obtenu une victoire pour l’honneur. Opposées aux Seychelloises d’Anse Royale et bien que concédant la première manche, Nathalie Létendrie et ses coéquipières feront la différence sur le score de 14-25, 25-13, 25-18 et 25-19. Malgré ce succès flatteur, Azur SC termine à la dernière place de son groupe.
Du côté masculin, le Curepipe Starlight a subi un troisième revers en quatre sorties en s’inclinant face aux Réunionnais de Saint-Denis Olympique sur le score de 23-25, 14-25 et 15-25. La formation de l’île soeur sera l’adversaire du Faucon Flacq Camp Ithier VBC demain après-midi en demi-finales.
Quant à Beau Vallon, tenant du titre, il s’est avéré trop fort pour les Mahorais de Zamfi, pour terminer à la deuxième place de son groupe.