La deuxième étape de la 2e édition du Grit Colin Mayer Tour s’est tenu hier matin dans l’Ouest de l’île. Le duo Yannick Lincoln/Julien Chane-Foc, qui avait émergé en tête la veille lors de la première étape, a remis ça en s’adjugeant un deuxième succès de rang. Les deux vététistes comptent désormais 3 minutes et 35 secondes d’avance sur leurs rivaux, à savoir Andrew Hill et Tyronne White.
Cette deuxième, des trois étapes du Tour, était long de 50 km. Le départ réel a été au Rond-point de Yémen sur le tracé suivant : Matala – Domaine de la Grande Rivière Noire – Domaine de Palmyre – Case Noyale – Bertrand – Case Noyale – Domaine de Palmyre – Domaine de la Grande Rivière Noire – Matala – Yemen Maingard – Riverland (Arrivée). Encore une fois, les deux meilleures équipes en lice se sont livrés à un joli duel. Mais Lincoln, toujours aussi impressionnant, et son jeune coéquipier réunionnais Chane-Foc (19 ans), ont fait preuve de beaucoup de maîtrise.
« C’était un rude combat. Nous devions faire preuve de beaucoup d’application et de concentration pour repousser l’opposition. Nous étions meilleurs dans les bosses que nos adversaires principaux (Hill/White) et ce fut un véritable chassé-croisé pour prendre les commandes. C’est à la hauteur de Palmyre que Julien et moi avons fait le break. Nous avions pris les choses en main et en nous retournant, nous nous sommes aperçus que nous étions seuls à l’avant. C’était alors un grand ouf de soulagement. Nous pensions toutefois être tranquilles mais à l’approche de la ligne d’arrivée, nos poursuivants sont revenus en trombe. J’ai alors dit à Julien de mettre le gaz à fond et nous avons franchi la ligne d’arrivée en premier », a confié Lincoln.
Notre interlocuteur a d’ailleurs précisé que rien n’était encore joué. « Nous avons désormais une avance, d’un peu plus de trois minutes. Mais ce n’est pas grand chose. En VTT, tout peut arriver. Nous ne sommes pas l’abri d’un retournement de situation. Il faudra garder les idées claires pour continuer sur notre lançée. Aujourd’hui, le parcours sera beaucoup plus technique, mais j’ai la chance d’avoir un bon partenaire qui demeure un coureur de grande qualité. Son entorse au poignet ne lui a pas empêcher de courir. Ce n’est pour rien qu’il est l’un des tous meilleurs vététistes de La Réunion, » a-t-il précisé.
Julien Chane-Foc a pour sa part avoué qu’ils auraient pu faire beaucoup mieux. « Il y a un peu de déception surtout en fin de course quand nos adversaires directs sont revenus sur nous. Mais l’important, c’est la victoire. Nous nous devions de faire la différence. J’ai pris et je continue de prendre beaucoup de plaisir dans cette compétition. Le paysage est tout simplement extraordinaire et la route fabuleuse », a précisé le fidèle lieutenant de Lincoln. À titre d’information, le natif de l’île soeur a, notamment, remporté quatre manches de Coupe de la Réunion. Il avait aussi pris part au Tour de Maurice sur route, début septembre au sein de son club, le Club Cycliste Saint-Louisien. Le premier coureur solo ne fut autre que l’inusable Sud-Africain Andrew McLean, avec un chrono de 2 heures, 04 minutes et 37 secondes. La troisième et dernière étape débutera à 8h, ce matin.