Les représentants mauriciens posent pour une photo souvenir à Bangkok

Les trois joueurs qui ont défendu les couleurs de Maurice lors du Wheelchair Tennis Bangkok Cup Open, Sanjeev Annauth, Ajeegee Rungapen et Nouranee Alleare, ont joué leurs derniers matches hier. En effet, la compétition s’est tenue du 2 au 4 novembre en Thaïlande et aucun Mauricien n’a pu franchir le premier tour. Plusieurs grosses pointures mondiales étaient également en action. L’objectif était principalement d’obtenir un classement international afin de faciliter la participation des joueurs mauriciens lors des prochaines rencontres internationales. En attendant que l’International Tennis Federation actualise le classement, cette première expérience a été bénéfique aux locaux.

Le Wheelchair Tennis Bangkok Cup Open n’était pas si évident pour les joueurs, étant donné que les 10 à 20 premiers au classement mondial y ont également participé dans le but d’obtenir une qualification pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020. L’entraîneur Véronique Marisson, qui avait participé au tournoi de tennis en fauteuil Soweto Open en juin dernier, soutient que les élites lors de ce genre de compétition ont des équipements très professionnels et bien plus adaptés, tels que des fauteuils très légers et rapides. « C’est du très haut niveau qui n’a absolument rien à voir avec les compétitions africaines, par exemple. Nos joueurs ont donné le meilleur d’eux mêmes malgré qu’aucun podium n’a été réalisé. Nooreshan Alleeare, par exemple, a remporté le premier set et s’est incliné lors des deux autres en simple hommes au tie-break. Les résultats ne sont pas mauvais pour un tel niveau de compétition. Ils ont besoin d’encore plus de matches internationaux », fait ressortir Véronique Marisson.

Sanjeev Annauth a été le premier à se lancer à Bangkok en simple hommes. Il s’est incliné face au Thaïlandais Sumreng Kruamai sur le score de 0-6 et 0-6. Quant à Nooreshan Alleeare, il a connu le même sort face au Thaïlandais Chairat Phatmane sur le score de 1-6, 7 (1)-6 et 6 (2)- 7. En double hommes, les Thaïlandais Thammawit Dasunthat et Saithawee Laisiwisai ont remporté le match 7-5, 6-1 face au duo mauricien Nooreshan Alleeare-Sanjeev Annauth. En féminin, Ajeegee Rungapen est allée directement en quarts de finale, où elle s’est inclinée sur 0-6, 0-6 face à la Chinoise Jin Lian Huang. Enfin, en double dames, Ajeegee Rungapen a joué aux côtés de la Thaïlandaise Wanitha Inthanin. La paire thaïlandaise Nongnuch Roswan-Sirimat Traiphueak s’est toutefois imposée en deux sets (6-1 et 6-0). Sanjeev Annauth a déclaré hier : « Je suis heureux d’avoir participé à cette rencontre. Nous avons eu un bon accueil et plusieurs invitations pour des rencontres en 2020. »

En ce qui concerne les autres rencontres de tennis en fauteuil, la Coupe des clubs champions handisport de l’océan Indien se tiendra à Madagascar lors de la première semaine de décembre. Cette compétition comporte quatre disciplines, le boccia, la pétanque, le basket-ball et le tennis en fauteuil. « Normalement, le champion national devrait représenter Maurice dans ces disciplines, mais comme aucun championnat national dans les quatre épreuves n’a été fait, nous attendons. En ce qui concerne le tennis en fauteuil du moins, nous avons eu plusieurs rencontres locales et nous prendrons les meilleurs joueurs de ces rencontres pour s’aligner à Madagascar, s’il faut procéder ainsi », souligne Véronique Marisson.

La dernière compétition de tennis en fauteuil de l’année se fera à La Réunion, du 12 au 14 décembre. Maurice a reçu quatre invitations. Pour cette rencontre, les joueurs de France ont déjà confirmé leur participation et certains pays d’Afrique y seront aussi probablement. « Nous continuons à travailler pour ces deux rencontres », indique Véronique Marisson.