Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, est revenu hier sur la PNQ de mardi dernier à l’Assemblé nationale, sur la crise de l’eau à Curepipe. Xavier-Luc Duval face à la presse a estimé, compte tenu des évènements du week-end dernier, que, désormais, la population doit descendre dans la rues pour que la Central Water Authority (CWA) agisse.

« Aujourd’hui, la CWA représente une menace à la paix sociale. C’est un mauvais message à la population. C’est un vrai danger public avec son ministre incompétent », a affirmé XLD.

Selon XLD, Ivan Collendavelloo avait affirmé lors de la Journée internationale de l’eau que, depuis les élections, il avait changé 155 kilomètres de tuyaux. Un bilan en-dessous de celui de Beebeejaun qui avait en changé près de 200 kilomètres, selon XLD. « Nous devons réaliser qu’il y a 16 000 kilomètres de tuyaux à changer. Si vous en avez changé 155km en quatre ans, vous n’en avez même pas changé 10% ».

XLD se demande toutefois si cette situation n’est pas voulue afin de justifier la privatisation de la CWA. « C’est alarmant de penser que c’est probablement la raison pour laquelle la CWA laisse cette situation se détériorer ». Quant à la promesse électorale de « delo 24/7« , ce n’était pour lui qu’une « mauvaise blague de Ivan Collendavelloo ».

Le leader du PMSD condamne ainsi l’attitude « je-m’en-foutisme » de la CWA et de son propre ministre vis-à-vis de cette situation. XLD avance que l’incompétence technique de la compagnie responsable de la fourniture d’eau à Maurice est due au départ de 15 ingénieurs qualifiés. « La CWA est aujourd’hui à genoux. Elle est incapable de répondre à la demande de la population ».